Mediator : une prise illégale d'intérêts ?

  • A
  • A
Partagez sur :

 

Dans l'affaire du Mediator, les juges d'instruction du tribunal de grande instance de Paris ont retenu la prise illégale d'intérêts, rapporte Le Figaro. Selon une ordonnance rédigée par la commission d'experts datée du 6 juin, outre les chefs de tromperie, la prise illégale d'intérêts par personne exerçant une fonction publique et la participation illégale d'un fonctionnaire dans une entreprise contrôlée ont également été retenues.

Dans un procès verbal rédigé le 16 février dernier, les gendarmes font part de leur suspicion quant à la proximité des experts mandatés pour une expertise judiciaire et les laboratoires Servier, qui ont produit le coupe-faim à l'origine de la mort de 500 à 2.000 personnes.