Les comparateurs de prix sont jugés utiles

  • A
  • A
Partagez sur :

Devenus incontournables et touchant de plus en plus de domaines, les comparateurs de prix sur internet manquent de transparence, selon des acteurs du secteur réunis mardi par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Des biens de consommation simple du type billet d'avion aux produits complexes, comme les assurances ou les produits bancaires, de plus en plus de secteurs sont concernés par les comparateurs, devenus "des acteurs du marché à part entière", a commenté Nathalie Homobono, directrice de la DGCCRF.

L'importance du secteur est d'ailleurs reconnue par les entreprises, puisqu'il est ainsi estimé par l'Autorité de la concurrence qu'entre 10 à 15% des dépenses marketing des sites marchands sont consacrées aux comparateurs.