Le Canard met de nouveau en cause la DCRI

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le Canard enchaîné daté de mercredi accuse la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, le service civil de renseignement) de se connecter à distance à des ordinateurs privés pour en espionner le contenu sans autorisation. Sollicitée par l'AFP, la DCRI n'a pas souhaité s'exprimer, afin de "ne pas alimenter de polémique", renvoyant sur la Direction générale de la police nationale (DGPN). Cette dernière, interrogée à son tour, n'avait pas répondu. Selon l'hebdomadaire, qui cite un "hacker de la DCRI", ces surveillances sont menées "en off, directement avec un opérateur (à qui) on demande l'adresse informatique de l'ordinateur à ausculter et on se branche, personne n'en sait rien". Au cours des dernières semaines, le Canard enchaîné a, à plusieurs reprises, mis en cause la DCRI, accusant notamment son directeur Bernard Squarcini de piloter des opérations illégales de surveillance de journalistes.