L'éviction de Guillon était bien irrégulière

  • A
  • A
Partagez sur :

Le licenciement de Stéphane Guillon en 2010 par Radio France était bien irrégulier, a confirmé mardi la cour d'appel de Paris qui a augmenté les indemnités que le groupe public doit à son ancien humoriste, ont indiqué les avocats de ce dernier. Connu pour ses chroniques au vitriol sur la classe politique, Stéphane Guillon avait été licencié en même temps que son collègue Didier Porte. Ces évictions avaient déclenché un malaise au sein de France Inter et quelque 2.000 personnes avaient manifesté pour les soutenir.

Europe 1
Par Europ1.fr avec AFP