Karachi : rejet de la requête de Takieddine

  • A
  • A
Partagez sur :

La Cour de cassation a rejeté mercredi la requête de l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine visant à dessaisir les juges d'instruction chargés du volet financier de l'affaire Karachi, Roger Le Loire et Renaud van Ruymbeke. En prenant cette décision, la chambre criminelle a suivi l'avis de l'avocat général.

Lors de l'audience du 14 mars, celui-ci avait notamment considéré que "le nombre des arguments soulevés" par Ziad Takieddine à l'appui de sa requête ne pouvait "suffire à en justifier le bien-fondé".
Il avait en particulier noté que "les préventions particulières" et les "griefs" exprimés par Ziad Takieddine visaient "un seul" des deux magistrats chargés de l'enquête, à savoir Renaud van Ruymbeke.

Auparavant, l'avocat de Ziad Takieddine, Me Frédéric Rocheteau, avait évoqué "les soupçons de partialité" sur cette instruction, confiée à Renaud van Ruymbeke dans la foulée de l'affaire Clearstream qui avait valu au magistrat une procédure disciplinaire pour avoir interrogé un témoin "en dehors des procédures judiciaires".

Il avait fait état "d'étranges similitudes" entre l'affaire Clearstream et celle de Karachi avec des accusations de "détournement de fonds" et une mise en cause indirecte de Nicolas Sarkozy.