Ionesco condamnée pour les photos de sa fille

  • A
  • A
Partagez sur :

La photographe Irina Ionesco a été condamnée lundi à verser 10.000 euros de dommages et intérêts pour atteinte au droit à l'image et à la vie privée à sa fille Eva, qui la poursuivait devant le tribunal au sujet de photographies sulfureuses réalisées pendant son enfance.

Le tribunal de grande instance (TGI) de Paris a également ordonné la restitution d'un certain nombre de négatifs, mais a rejeté les autres demandes d'Eva Ionesco, qui demandait que la justice interdise à sa mère d'exploiter les photos litigieuses. Eva Ionesco demandait 200.000 euros de dommages et intérêts à sa mère. Ces photos d'Eva Ionesco, parfois très crues, la représentant entre les âges de 4 et 12 ans, ont été réalisées par sa mère Irina dans les années 1970, période d'accès à la notoriété pour la photographe d'origine roumaine.