Gaz : un sursis donné au gouvernement

  • A
  • A
Partagez sur :

Des concurrents de GDF Suez ont annoncé mardi qu'ils renonçaient pour le moment à attaquer le gouvernement au Conseil d'Etat à la suite de sa décision de limiter la hausse des tarifs réglementés du gaz, qu'ils jugent pourtant illégale, et allaient d'abord tenter un recours gracieux.

Dans un communiqué, l'Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (Anode), qui regroupe les fournisseurs alternatifs Altergaz, Gaz de Paris, Planète Oui et Poweo-Direct Energie, a annoncé sa détermination à contester "le gel partiel et illégal des tarifs imposé par le gouvernement".

Une allusion à la décision du gouvernement Ayrault de limiter à 2% (soit le niveau de l'inflation) la hausse des tarifs réglementés de GDF Suez.