Gaz de schiste : vers une autorité indépendante

  • A
  • A
Partagez sur :

L'Académie des Sciences propose dans un avis publié jeudi la création d'une "autorité scientifique indépendante" pour encadrer la recherche sur l'exploration et l'éventuelle exploitation des gaz de schiste.

"Dans le contexte actuel de transition énergétique, la question des gaz de schiste mérite d'être examinée", souligne l'Académie des Sciences, qui recommande "le lancement d'un effort de recherche soutenu dans le domaine".

Elle suggère la mise en place d'une "autorité scientifique, indépendante et pluridisciplinaire de suivi des actions engagées pour l'évaluation des ressources et des méthodes d'exploitation".

L'Académie recommande également de "procéder à des tests en vraie grandeur dans des conditions respectant la décision en vigueur, c'est-à-dire sans fracturation hydraulique, dans des zones déjà fracturées de vieux bassins charbonniers".

L'exploitation des gaz de schiste "ne saurait être engagée sans que soient étudiés soigneusement les risques potentiels pour l'environnement", souligne cependant l'Académie.Elle considère en particulier que la gestion de l'eau "constitue un aspect majeur de l'exploitation". "La gestion de l'eau doit prendre en compte la disponibilité des ressources, le recyclage des eaux et la prévention des contaminations par les eaux de forage", souligne-t-elle.Le Conseil constitutionnel a validé le 11 octobre une loi de 2011 interdisant en France la fracturation hydraulique, technique utilisée pour exploiter les gaz et pétrole de schiste, adressant une fin de non-recevoir aux industriels.