GDE veut que la justice censure ses détracteurs

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Guy Dauphin Environnement (GDE), spécialiste du recyclage et de l'enfouissement de déchets industriels, ne supporte plus les critiques et blocages de ses détracteurs sur son site de Nonant-le-Pin. L'entreprise a donc demandé au tribunal d’Argentan qu'il interdise à deux associations, Nonant environnement et Sauvegarde des terres d’élevage, toute forme de communication, révèle Ouest-France.

Dans un communiqué, GDE rappelle que "l'assignation des associations (...) a pour objectif que le tribunal ordonne aux associations de cesser d'appeler au blocage illégal de son site de Nonant-le-Pin", tout en se défendant de "limiter la liberté d'expression" ou d'"empêcher ses opposants de s'exprimer".

L'entreprise souhaite que les deux associations mises en cause soient soumises à une astreinte de 10.000 euros par article publié dans les médias, mais aussi sur leurs sites internet et sur les réseaux sociaux. Le tribunal d’Argentan étudiera cette demande le 21 novembre, date à laquelle se tiendra aussi l’assignation de GDE et du préfet, cette fois par les associations.