Fuite au bac : Chatel pourrait "faire appel" (E1)

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Quelques minutes après l'annonce de l'abandon de la mise en examen du jeune homme qui avait pris la photo du sujet du bac S de mathématiques avant de le diffuser par MMS, le ministre de l'Education nationale s'est dit "pas surpris" par la décision du juge sur Europe 1. Et ce, "parce que c’est une enquête judiciaire et que je n’ai pas à me prononcer sur une enquête judiciaire. Elle est en cours. Elle suit son cours", a ajouté Luc Chatel. "Ce que j’observe, c’est que la justice est allée très vite et que les services enquêteurs ont considéré avec beaucoup d’attention ce sujet", a-t-il toutefois noté.

"Moi, j’avais ouvert une enquête administrative", a rappelé le ministre. "Mes services ont enquêté sur le process de toute l’affaire. Ça a donné lieu à une procédure disciplinaire. Et effectivement l’instance compétente n’a pas donné suite à cette procédure", a-t-il précisé. Et d'ajouter : "je me réserve le droit de faire appel de cette décision, sur cette procédure administrative".

"Comme je l’ai toujours dit, il faut être absolument intransigeant face à la fraude. Et d’ailleurs, je recevrai dans quelques jours le rapport de mon inspection générale sur les améliorations possibles dans l’organisation du baccalauréat. Je les communiquerai à ce moment-là", a conclu Luc Chatel au micro de Bruce Toussaint.