France : pollution de l'eau sous-estimée

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Les protocoles de mesure de la qualité de l'eau sont "entachés de nombreux biais qui conduisent à sous-estimer très gravement l'ampleur de la pollution des rivières et des nappes phréatiques" en France, a estimé vendredi l'organisation écologiste WWF au terme d'une enquête de 3 ans.

Le WWF souligne dans un communiqué avoir examiné à la loupe "le dispositif français d'analyse de la qualité des eaux souterraines et de surface ainsi que de l'exploitation qui en est faite dans les rapports officiels". "Le bilan de ces investigations est accablant", affirme l'organisation au Panda, estimant que les "protocoles de mesure de la qualité de l'eau (...) sont entachés de nombreux biais qui conduisent à sous estimer très gravement l'ampleur de la pollution des rivières et des nappes phréatiques".

Les "trois problèmes majeurs" relevés sont liés à une "dramatique insuffisance du nombre de substances toxiques recherchées dans l'eau", à des "protocoles de mesure inadaptés, en particulier pour les micropolluants chimiques" et des "méthodes d'analyse des données impropres à décrire l'état réel des eaux superficielles et souterraines", détaille-t-elle.