Couple enterré vivant : la perpétuité requise

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La réclusion criminelle à perpétuité, ainsi qu'une peine de 30 ans de prison, ont été requises mercredi aux assises du Cher à Bourges contre Claude Juillet et Christophe Rayé, accusés d'avoir séquestré puis enterré vivant un couple d'homosexuels en mars 2009.

L'avocate générale, Lucile Jaillon-Bru, a requis la peine maximale, assortie d'une peine de sûreté de 22 ans, contre Juillet, âgé de 55 ans. Il avait reconnu les faits, expliquant avoir tué Guy Bordenave et Luc Amblard parce qu'il les soupçonnait de faire obstacle à sa relation avec Marie-Laure Bordenave, soeur de Guy. La magistrate a par ailleurs requis 30 ans de prison, dont 20 ans de sûreté, contre Christophe Rayé, 39 ans. Ce dernier a toujours reconnu la séquestration mais il nie avoir participé à l'ensevelissement des victimes, ligotées et bâillonnées, sur les bords de la Loire à la Charité-sur-Loire (Nièvre), le 8 mars 2009.

Le verdict est attendu jeudi.