Certains éthylotests peu fiables

  • A
  • A
Partagez sur :

Certains modèles d'éthylotests chimiques et électroniques, dont la présence est désormais obligatoire dans tout véhicule à moteur circulant en France, présentent de sérieux problèmes de fiabilité, affirme l'hebdomadaire Auto Plus de lundi après les avoir testés.

Trois journalistes du magazine ont ingéré de l'alcool jusqu'à arriver à une alcoolémie proche de 0,5 g/l de sang (la limite légale), mesurée avec l'éthylomètre équipant les forces de l'ordre. Les cobayes ont ensuite soufflé dans 17 modèles différents d'éthylotests, 12 électroniques et cinq chimiques.