Bardot propose de remplacer un prisonnier

  • A
  • A
Partagez sur :

Brigitte Bardot, qui a donné en 2011 son nom à l'un des bateaux de Sea Shepherd, s'est dit "scandalisée" mardi par l'arrestation dimanche en Allemagne du fondateur de cette ONG environnementale, Paul Watson, dont elle a proposé de prendre la place en prison. "Scandalisée par le fait qu'il soit mis en prison, je me propose de prendre sa place puisque je suis complice", écrit-elle dans un communiqué.

"J'ai soutenu depuis toujours Paul Watson, mon frère de combat", ajoute Brigitte Bardot, dont le nom a été donné en 2011 à un trimaran notamment utilisé par Sea Shepherd pour pourchasser les bateaux pêchant les baleines.  Paul Watson, 61 ans, de nationalité canadienne, a été interpellé dimanche à Francfort suite à un mandat d'arrêt émis par le Costa Rica et qui porte sur des faits datant de 2002, lors d'une campagne de Sea Shepherd contre la pêche aux requins.

Il est accusé d'avoir mis un danger un équipage costaricien lors de cette intervention en pleine mer. "Paul Watson, le Justicier des Mers, fait le travail indispensable que les gouvernements ne font pas", affirme Brigitte Bardot.