Adoption : un texte pour raccourcir les délais

  • A
  • A
Partagez sur :

Alors que certains enfants doivent parfois attendre plusieurs années avant d'être adoptés, les députés ont voté jeudi une proposition de loi UMP visant à réduire ces délais mais le débat à l'Assemblée a été plus mouvementé que prévu.

Les socialistes, qui avaient voté le texte en commission, s'y sont finalement opposés car la majorité a refusé leurs amendements visant à reconnaître la situation des enfants vivant dans une famille musulmane au titre de la "kefala", disposition du droit coranique prévoyant l'accueil d'un enfant orphelin ou abandonné mais non son adoption.

"Quand vous intégrez dans le code civil un système de droit musulman, vous ouvrez une brèche dans le droit français", a lancé Claude Goasguen (UMP). "Il y a aujourd'hui 120.000 enfants qui sont placés en famille d'accueil ou en institution", selon la députée UMP Michèle Tabarot, à l'initiative du texte, et présidente du Conseil supérieur de l'adoption.