COP 25 : à Madrid, des scientifiques utilisent des cartes Google pour illustrer le réchauffement climatique

  • A
  • A
cop 25 1:05
Une vue de Saint-Raphaël, dans le Var, avec une élévation de 5 mètres du niveau de la mer. © Capture d'écran Google Earth
Partagez sur :
A l'occasion de la COP 25 à Madrid, des scientifiques ont utilisé les cartes du moteur de recherches américain Google pour faire apparaître les conséquences du changement climatique. Et le résultat est particulièrement éloquent. 
REPORTAGE

A la COP 25 qui se tiendra à Madrid jusqu'au 13 décembre, un stand retient l’attention des participants : celui des Nations Unies, où des scientifiques ont utilisé les cartes du moteur de recherches américain Google, pour faire apparaître les conséquences du changement climatique. Les forêts coupées, Londres ou New-York sous l’eau…. Toutes ces images sont disponibles sur Google Earth.

Sur une carte de Londres modélisée, on peut choisir deux scénarios : augmenter de 2 degrés le réchauffement climatique ou de 4 degrés. Résultat, l’eau inonde les rues. "Sur cette image, vous voyez Big Ben sous les eaux", présente Tasha, qui fait la démonstration à un groupe de trentenaires des Etats-Unis, du Mexique et d’Italie.

Même pour les activistes du climat, entre la théorie et l’image, il y a toujours une surprise

C’est encore plus impressionnant à New York : "Avec une augmentation des températures de 4 degrés, Wall Street est quasiment rayé de la carte. Tout le secteur financier est complètement sous l’eau !" "Jamais je n’aurais cru ça", confie, ébahie, Jenna. "Je savais que ça pouvait arriver dans longtemps mais pas seulement avec 4 degrés supplémentaires, c’est dingue !"

Même pour ces jeunes activistes du climat, entre la théorie et l’image, il y a toujours une surprise. "Je suis déjà allé à New York et à Londres", raconte Juan. "Ce sont des villes dans lesquelles on marche et là, on se rend compte qu’elles pourraient devenir inhabitables… Ça montre l’urgence." Pour l’instant, les 7 villes côtières les plus en danger ont été modélisées et les cartes devraient s’enrichir dans les mois qui viennent.

Europe 1
Par Virginie Salmen

Les + lus