Journées de l'archéologie : "c'est vraiment un travail de puzzle"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
A Paris, un village de l'archéo-zoologie, l'art de faire parler les ossements des animaux, a été installé. Un moyen de voyager dans le temps.

Pouvez-vous la différence entre une molaire de mammouth, un crâne de loup ou bien encore une vertèbre de dauphin ? Si votre réponse est non, les journées de l'archéologie, qui ont lieu ce week-end un peu partout en France, sont faites pour vous. A Paris, un village de l'archéologie a été installé dans le 4ème arrondissement. On peut notamment y découvrir l'archéo-zoologie, l’art de faire parler les ossements d’animaux.

Une exploration du passé. Avec seulement quelques centimètres d'ossement, il est possible d'explorer le passé. Un crane de bœuf percé au front ? C’est sans doute la trace d’un sacrifice rituel. Des os d’agneaux rassemblés au même endroit ? Ce sont les restes d’un repas. Tous ces ossements en disent long sur la vie quotidienne des hommes. Pour les scientifiques, le travail est laborieux et s'apparente à un puzzle pour reconstituer et reconnaître les différentes formes. 

Des ossements vieux de 100.000 ans. Grégory Bayle, archéo-zoologue, ne peut oublier les ossements de mammouths, vieux de 100.000 ans, qu'il a découverts lors d'une fouille en Seine-et-Marne. "On est au début de la dernière glaciation qu’a connue la France et juste avant, on avait une période de grand réchauffement. Nous avons les premiers mammouths qui reviennent, qui ont survécu pendant tout le réchauffement", explique-t-il au micro d'Europe 1.