Éclipse de Lune : où, quand et comment l'observer ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'éclipse de Lune prévue vendredi soir sera la plus longue du 21ème siècle. Voici quelques informations pour pouvoir en profiter pleinement.

Le spectacle s'annonce des plus rares. Vendredi, deux phénomènes se produiront en même temps dans le ciel : la lune sera singulièrement rousse et la planète Mars particulièrement brillante. L'éclipse totale de lune sera d'ailleurs la plus longue du 21ème siècle. Où, quand et comment l'observer ? Europe 1 vous explique tout.

Que verra-t-on concrètement ?

La lune, qui sera pleine, va rentrer peu à peu dans la pénombre, puis dans l'ombre pour se retrouver totalement dans l'ombre, avant d'en sortir progressivement. C'est là toute la définition de l'éclipse lunaire.

Quand, privé des rayons du Soleil, le satellite va s'assombrir, celui-ci prendra une teinte rousse ou cuivrée, voire rouge sombre. Tout dépend en fait des conditions de l'atmosphère, et notamment de la pollution.

L'autre héroïne de la nuit sera la planète Mars, qui se trouvera à l’opposé du soleil par rapport à la Terre. Légèrement à droite et en-dessous de la lune, elle sera donc très brillante, avec une couleur légèrement orangée.

À quelle heure faut-il lever les yeux au ciel ?

Concernant la lune, le phénomène complet, y compris la phase de pénombre, imperceptible à l'œil nu, débutera à 19h14 (heure française) et 01h28. Mais le spectacle commencera vraiment à 20h24, le satellite donnant l'impression d'être peu à peu grignoté par l'ombre.

Le moment le plus captivant de l'éclipse, lorsque la lune sera complètement dans le cône d'ombre projeté par la Terre, débutera lui à 21h30 et se terminera à 23h13.

Selon la ville, cette phase de "totalité" peut alors différer de quelques minutes. Elle sera donc visible dès 21h30 à Paris, 21h32 à Lille, 21h40 au Havre, 21h42 à Rennes ou encore 21h55 à Brest.

Ensuite, la lune sera suffisamment haute dans le ciel pour qu'on admire sa sortie de l'ombre de la Terre, prévue jusqu'à 1h28.

afp

© Sophie RAMIS, Jonathan WALTER / AFP

Un site Internet (disponible ici) a été créé afin de savoir à quelle heure le phénomène débutera selon l'endroit dans lequel vous vous trouvez, en France comme ailleurs.

Où pourra-t-on le mieux en profiter ?

Cependant, l'éclipse ne sera visible, partiellement ou totalement, que dans une moitié du monde. Elle pourra être observée depuis l'Afrique, l'Europe, l'Asie, l'Australie, mais pas depuis l'Amérique du Nord et l'Amérique Centrale.

C'est l'est de l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Inde qui seront les mieux lotis pour profiter pleinement du spectacle. Logiquement, c'est donc à La Réunion que les Français verront le mieux l'événement, la lune étant, qui plus est, très haut dans le ciel, alors qu'à Paris, elle sera assez bas.

Le début de la phase de totalité ne sera d'ailleurs visible qu'à l'est d'une ligne joignant approximativement Bordeaux, Paris et Lille. Dans l’Hexagone, la Corse et la Côte d'Azur bénéficieront ainsi de la meilleure vision.

L'Association Française d'Astronomie (AFA) rappelle d’ailleurs que quelque 130 clubs d’astronomie, ouverts au public, seront mobilisés ce vendredi soir. L'AFA installe notamment ses télescopes sur le parvis du Sacré-Cœur. Pour le reste, l'association a mis une carte (disponible ici ) à disposition du public, invité à venir observer l’événement à ses côtés.

Un équipement spécial est-il nécessaire ?

Contrairement aux éclipses solaires, le show pourra se découvrir à l'œil nu, sans aucun danger.

Jumelles, lunettes et télescopes permettront néanmoins d'en profiter encore plus. Grâce à ces instruments, il sera ainsi possible d'observer Mars dans les détails.

En quoi s'agit-il d'un phénomène exceptionnel ?

Pour qu'une éclipse lunaire se produise, il faut qu'il y ait un alignement quasi parfait du soleil, de la Terre et de la lune. Mais le phénomène reste assez courant en soi. Pour preuve, c'est déjà la deuxième fois qu'il se produit en 2018, la première ayant eu lieu le 31 janvier - quoique non visible en France.

Mais la particularité de celle-ci tient à sa longueur, puisqu'il faudra 1h43 à la lune pour traverser la part d’ombre de la Terre, un record au 21ème siècle. "C'est une réplique de l'éclipse du 16 juillet 2000, qui avait duré 1 heure 46 minutes, devenant la plus longue éclipse de lune du 20ème siècle (qui s'est achevé le 31 décembre 2000), relève auprès de l'AFP Pascal Descamps, astronome à l'Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) au sein de l'Observatoire de Paris-PSL.

La plus longue éclipse de lune connue de l'histoire a quant à elle duré 1h47. C'était le 31 mai 318… Soit il y a 1.700 ans !

L’opposition de Mars est encore plus rare que l'éclipse, puisque le phénomène se produit tous les deux ans et 49 jours. Et vendredi, la planète rouge sera particulièrement proche de la nôtre, à 57,6 millions de kilomètres de distance, quand la précédente, en 2016, n'offrait "que" 75 millions de kilomètres. Quinze ans que ce n'était pas arrivé.

Pascal Descamps ne s'y trompe pas : "c'est une conjonction de phénomènes rare et intéressante", note l'astronome.

Quand auront-lieu les prochaines éclipses ?

La prochaine éclipse de lune aura lieu dans la nuit du 20 au 21 janvier 2019, mais ne sera pleinement visible que d'Amérique du Nord. Et pour revoir la planète rouge d'aussi près, il faudra attendre 2035.

Quant à la prochaine éclipse de Soleil, elle aura lieu le 10 juin 2021, en milieu de journée, et se présentera en France sous la forme d'une éclipse faiblement partielle.

Pour les plus impatients, reste le festival annuel des Nuits des Étoiles. Ce véritable rendez-vous des étoiles filantes se tiendra cet été du vendredi 3 au dimanche 5 août prochain.

 

Rendez-vous sur Europe 1, vendredi à 22h30, pour suivre "La Nuit de l'Éclipse" avec Alain Cirou et Laure Dautriche

Europe 1
Par Thibauld Mathieu et AFP