Nuit de la biodiversité : "La situation des libellules révèle un déclin plus large"

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Alors que la Nuit de la biodiversité a lieu samedi, Europe 1 se penche sur le cas des libellules, dont certaines espèces disparaissent, tandis que d'autres, en provenance d'Afrique, colonisent le territoire.
REPORTAGE

La septième session plénière de la Plateforme intergouvernementale sur la biodiversité s'ouvre lundi à Paris. Un sommet placé sous le signe de l'urgence, puisque selon l'Union internationale pour la conservation de la nature, plus d'un quart des 5.000 espèces européennes d'insectes sont menacées de disparition. Chez nous, la libellule est un insecte en danger. Des espèces disparaissent, d'autres, venant d'Afrique, font leur apparition. 

Des atteintes importantes sur les milieux aquatiques

Les libellules ont l'habitude d'établir leur habitat près de zones humides. Elles passent la grande partie de leur vie dans l'eau, à l'état de larve, avant de prendre leur envol, et d'enchanter avec leurs couleurs nos prairies, jardins et espaces verts.

L'apparition de nouvelles espèces et la disparition d'autres constitue un signal pour Gaël Delpon, chargé d'étude et naturaliste pour la société Biotope. "Les changements de communauté de libellules nous informent sur les changements des milieux aquatiques. Le déclin d'un grand nombre d'espèces nous renseigne sur les atteintes importantes qui sont portés à ces milieux depuis maintenant plus d'un siècle en Europe", explique-t-il au micro d'Europe 1. 

"La situation des libellules révèle un déséquilibre plus grand"

Assèchement de mares, drainage, endiguement... La main de l'homme a redessiné de nombreux paysages, ce qui n'est pas sans conséquence sur la nature. "Les changements de modèles de de société qui ont eu lieu ces dernières décennies ont des impacts sur ces milieux. La situation des libellules révèle un déséquilibre plus grand et un déclin plus large, dont peuvent pâtir les sociétés humaines directement", avertit le chercheur. 

Car la menace ne concerne pas que les libellules. D'autres insectes disparaissent, mais aussi des grenouilles, des crapauds, des poissons... Des espèces qui ont toutes un rôle essentiel dans nos écosystèmes. 

Samedi, l’Agence française pour la biodiversité et la Fondation pour la recherche sur la biodiversité , organisent la Nuit de la Biodiversité. L’occasion de s’informer et de débattre sur les initiatives individuelles et collectives mises en place pour prévenir l’érosion de cette biodiversité.

Les + lus