Le déficit de la Sécurité sociale se résorbe en 2017, à -4,4 milliards d'euros

, modifié à
  • A
  • A
Le déficit de la Sécu se résorbe dans des proportions espérées par François Hollande et le précédent gouvernement. © PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

Le régime général serait quant à lui "proche de l'équilibre".

Le déficit de la Sécurité sociale devrait se résorber en 2017, à -4,4 milliards d'euros, un chiffre proche de l'objectif fixé par le précédent gouvernement, selon une synthèse de la Commission des comptes de la Sécurité sociale (CCSS) consultée mercredi par l'AFP, à la veille de la présentation du budget 2018. Le régime général, composante avec le Fonds de solidarité vieillesse (FSV) de la sécurité sociale, serait quant à lui "proche de l'équilibre", à -0,8 milliard.

Trois de ses branches - vieillesse, famille, accidents du travail - se retrouveraient en excédant, une première depuis 10 ans pour la famille. En revanche, le déficit de sa branche maladie persisterait lui, à -3,6 milliards d'euros.

Un déficit total de -5,5 milliards. Ces résultats sont meilleurs que ceux envisagés en juillet par la même Commission, qui prévoyait un déficit total de -5,5 milliards en 2017. Effet d'une croissance de la masse salariale "plus forte qu'attendu", génératrice de recettes supplémentaires par rapport aux prévisions, à hauteur de plus d'un milliard d'euros. 

Le déficit du régime général (salariés du privé), supérieur de 400 millions d'euros à l'objectif du précédent gouvernement, se résorbe toutefois de 3,3 milliards d'euros par rapport à 2016. Comme l'année dernière, les branches accident du travail et vieillesse affichent un excédent, respectivement de 800 millions et 1,5 milliard d'euros. Pour la première fois depuis 2007, la branche famille passerait elle aussi dans le vert, à 500 millions d'euros, contre un déficit d'un milliard d'euros un an plus tôt.