LA QUESTION SEXO - Première fois : la perte de sang est-elle inéluctable ?

, modifié à
  • A
  • A
Photo d'illustration
Photo d'illustration © Pixabay
Partagez sur :
Dans l'émission "Sans rendez-vous" sur Europe 1, la sexologue Catherine Blanc répond à un auditeur qui s'interroge sur le fait que sa copine n'a pas perdu de sang lors de leur rapport, alors qu'elle se disait vierge.

La première fois engendre souvent du stress et de l'appréhension chez les partenaires sexuels, à cause de l'inconnu et du manque d'expérience. Un auditeur, qui pensait que sa copine l'était, s'est même inquiété de constater qu'elle n'a pas saigné lors de sa première fois. Catherine Blanc, psychologue et psychanalyste à Paris, lui répond sur Europe 1.

La question de Vincent, 23 ans

"Mon amie me disait être vierge et m’avait demandé que l’on prenne notre temps avant de faire l’amour. J’ai attendu six mois et nous avons fini par faire l’amour et là, qu’elle ne fût pas ma surprise : elle n’a pas perdu de sang. Je pense qu’elle n’était pas réellement vierge, qu’en pensez-vous ?"

La réponse de Catherine Blanc

Pour une femme, ce n’est absolument pas obligatoire de saigner lors de la première fois. Cela pose une question tout de même : pourquoi aurait-elle dû absolument faire la preuve de sa virginité ? Certains hommes ont la sensation qu’ils doivent venir planter un drapeau au sommet d’une montagne encore inexplorée. Peut-être que l’on peut aussi laisser l’autre exister sans vouloir le ou la posséder, notamment par ce symbole.

Il a peut-être peur qu’elle lui ait menti ?

Oui il y a de ça et puis surtout de s’être fait traîner en longueur sur une attente de la virginité qui en fait n’était pas. Je pense que c’est surtout ça son problème : "J’ai dû attendre longtemps alors qu’en fait elle n’était pas vierge." La réalité, c’est peut-être que la relation s’est installée tranquillement et qu’elle s’est donc étirée sur le temps.

Techniquement, l’hymen est brisé lors de la première fois. Mais il ne saigne pas toujours ?

Il ne saigne pas toujours, car l’hymen n’est pas nécessairement fermé comme un coffre-fort. Il peut avoir déjà évolué avant le premier rapport sexuel. Et puis le corps évolue dans sa maturité très naturellement. Ce n’est pas l’homme qui fait la femme. Ce n’est pas l’homme, en déflorant une femme, qui la rend femme. Une femme aboutie dans son corps de femme va naturellement vers une ouverture de son hymen. Si la relation intervient après un certain temps, la femme est de plus en plus énamourée, elle se fait progressivement à l’idée et de fait, son hymen est plus ouvert et donc elle peut ne pas saigner.

Peut-être aussi qu’elle avait peur d’avoir mal ?

Oui et puis il faut bien ressentir de l’excitation ou un sentiment amoureux pour qu’une femme ait envie d’être pénétrée. Sinon qui a envie que quelque chose pénètre son propre corps ? Un corps ne reçoit pas quelque chose facilement sans inquiétude.

Pourquoi les garçons posent souvent cette question alors que l’inverse est moins vrai ?

Les femmes la posent moins car un puceau les inquiète plus qu’autre chose ! Elles se disent qu’il ne saura pas faire alors qu’elles-mêmes ne savent pas très bien ce qui va se passer en elles. Elles ont besoin de quelqu’un qui va plutôt avoir une dextérité, au moins imaginée à défaut d’être réelle, pour pouvoir découvrir ce qui va se passer en elles. Le puceau est plutôt inquiétant sauf lorsque deux jeunes personnes veulent découvrir cela ensemble ou qu'une femme expérimentée veut faire découvrir le sexe à un jeune homme vierge.

Europe 1
Par Catherine Blanc