LA QUESTION SEXO - Pourquoi mon compagnon refuse-t-il d'arrêter le préservatif ?

  • A
  • A
Le compagnon de Valentine refuse de renoncer au préservatif. Photo d'illustration. 4:56
Le compagnon de Valentine refuse de renoncer au préservatif. Photo d'illustration. © Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :
Vendredi, dans "Sans rendez-vous", la sexologue Catherine Blanc a répondu à la question de Valentine, qui se demande pourquoi son compagnon refuse d'arrêter de porter un préservatif lors de leurs rapports sexuels. Pour notre spécialiste, il est important de respecter le choix de son conjoint.

Y a-t-il un bon moment pour arrêter le préservatif au sein d'un couple ? Si, au début d'une relation amoureuse, les rapports sexuels se font le plus souvent avec ce moyen de contraception, pour éviter une grossesse non désirée ou une infection sexuellement transmissible, de nombreux couples arrêtent de l'utiliser au bout de quelques mois. C'est ce qu'aimerait Valentine, une auditrice d'Europe 1, mais son compagnon refuse d'arrêter de se protéger. Un refus qui trouble Valentine, qui s'interroge sur les motivations de son conjoint. Vendredi, dans Sans rendez-vous, la sexologue Catherine Blanc a tenté de lui fournir quelques pistes de réflexion.

La question de Valentine 

Lorsque nous avons des rapports sexuels, mon copain ne veut pas qu'on retire le préservatif alors qu'on est ensemble depuis déjà huit mois et qu'on s'est tous les deux fait dépister. Pourquoi refuse-t-il de faire l'amour sans protection ? 

La réponse de Catherine Blanc 

Il n'y a pas que le risque de contamination. Il y a aussi le risque d'avoir un bébé. Donc quand bien même Valentine prendrait la pilule, son compagnon n'est pas maître de la situation, et de ses potentiels oublis. Un homme peut se sentir très engagé amoureusement, mais n'être pas du tout prêt à affronter une éventuelle grossesse, une éventuelle paternité, et il a besoin d'être dans cette sécurité procurée par le préservatif. 

Par ailleurs, selon de quel point de vue on se place, on ne voit pas les choses sous le même angle. On peut imaginer que c'est un homme qui, ayant d'autres aventures, fait attention à ne pas être contaminant pour les unes et les autres.

Mais il peut y avoir aussi d'autres raisons. Il y a des hommes qui ont une anxiété par rapport à la notion de mélange de fluides. Ce n'est pas parce qu'on est engagé émotionnellement qu'on est prêt à tout partager. Et éjaculer dans le vagin d'une femme peut être aussi source d'angoisse pour un homme. La sexualité n'est pas qu'une question pratico-pratique. C'est vraiment une histoire émotionnelle où viennent se mêler des tas de choses qui échappent parfois même au conscient de la personne elle-même.

Mais accepter de retirer son préservatif ne peut-il pas être une preuve d'amour ?

La preuve d'amour n'est pas de se mettre en danger si on y voit un danger, quel qu'il soit. Une femme qui pousserait un homme à enlever son préservatif alors que lui la protège peut-être, et ne peut pas l'enlever parce qu'il serait pour l'instant entre deux eaux, et lui qui accepterait pour lui montrer qu'il l'aime quitte à la mettre en insécurité, ce serait n'importe quoi.

Dans beaucoup de couples, arrêter le préservatif représente une étape, non ? 

Oui, mais encore une fois,  il y a des tas d'intimités. Et peut-être qu'avoir un préservatif est une façon pour cet homme de se préserver un peu de ce partage d'intimité qui peut être psychiquement inconfortable.

Europe 1
Par Catherine Blanc