LA QUESTION SEXO – Le désir et l’érection sont-ils toujours liés ?

  • A
  • A
Crayon 2000*1000
© Pixabay
Partagez sur :
Dans l’émission "Sans Rendez-Vous" sur Europe 1, la sexologue Catherine Blanc répond à une auditrice de 38 ans, inquiète alors que son mari lui reproche de ne plus être assez désirable, et donc responsable de ses problèmes d'érection.
EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

Le désir masculin se traduit-il automatiquement par une érection ? Ce phénomène physiologique peut-il se passer de toute simulation ? Dans l’émission Sans Rendez-Vous sur Europe 1, Catherine Blanc, sexologue et psychiatre, nous explique pourquoi les hommes qui peinent à avoir une érection ont trop souvent tendance à porter un doigt accusateur vers leur partenaire, pour éviter d’affronter un problème qui les concerne en premier lieu.

La question d’Hélène 38 ans

"Mon mari peine à avoir une érection et me dit que je ne suis pas suffisamment stimulante pour se sentir excité. Cela me rend-triste. Que devrais-je faire ?"

La réponse de Catherine Blanc

"Nombre de couples se disent ce genre de choses, parce qu’il est douloureux pour un homme de ne pas arriver à avoir d’érection. De multiples facteurs peuvent l’expliquer : avoir la tête ailleurs, prendre des médicaments qui sont causes d’impossibilité, les symptômes de certaines maladies, mais aussi une relation défaillante. Or, une relation défaillante ne se résume pas à une femme qui ne s’est pas mise sur son 31 pour être source d’excitation. Une femme n’est pas là pour faire un numéro de cirque !

Ce qui est triste dans cette historie, c’est que cet homme semble peiner à faire face à la réalité de sa difficulté. Peut-être a-t-il trouvé une autre source d’excitation et, par comparaison, considère que sa femme n’est pas excitante ? Il est parti ailleurs sur le plan de l’imaginaire, et met en échec la séduction de sa femme. Ou alors, il craint peut-être de vieillir, et trouve que sa femme n’est plus excitante parce qu’il est lui-même en difficulté avec son propre âge. Et sa femme est assez fragile pour penser qu’elle a une responsabilité là-dedans.

C’est une violence masculine à l’égard de la femme qui est obligée d’être toujours en mission pour que monsieur soit rassuré quant à lui-même. Ça n’est pas acceptable. Il abîme narcissiquement sa femme en lui renvoyant une image très médiocre, qui est sans doute l’image qu’il a de lui-même.

Comment expliquer un problème d'érection quand la cause n'est pas physiologique ?

Arrêtons d'abord de penser que toutes les érections masculines sont l’expression d'un désir. À certains moments, les hommes peuvent être en désir sans avoir d’érection. Il y a des tas d’homme qui, parce qu’ils ont souvent des érections, estiment qu’ils n’ont pas de problème de désir, alors qu’ils ont une difficulté à érotiser la relation et leur propre corps. D’autres, au contraire, sont en désir, mais sont aussi en culpabilité inconsciente ou ont des difficultés relationnelles suffisantes pour peiner à traduire leur désir par une érection."

Que peut faire Hélène pour se sentir mieux malgré les critiques de son mari ?

Dans un premier temps, il faut qu’elle indique à son mari qu’il doit avoir une difficulté pour être aussi violent. Si lui ne n’entends pas, elle peut envisager d’aller en parler à un spécialiste, mais pour se solidifier, pour se renforcer dans sa compétence à s’accueillir telle qu’elle est, avec sa féminité pour, éventuellement, prendre le large !"

Europe 1
Par Catherine Blanc