LA QUESTION SEXO - Comment savoir quand une femme a joui ?

, modifié à
  • A
  • A
5:21
© Pixabay
Partagez sur :
Dans l'émission "Sans Rendez-Vous", diffusée à 15 heures sur Europe 1, la sexologue Catherine Blanc répond à Arthur qui s'interroge sur les orgasmes de sa partenaire. Problème d'ego ou réelle volonté de faire plaisir à l'autre ?
EUROPE 1 VOUS ACCOMPAGNE

Pupilles qui se dilatent, frissons sur la peau, cris sauvages... autant d'indices qui prouvent qu'une femme a joui ? Faux ! Érection et éjaculation... deux preuves irréfutables de l'excitation et de l'orgasme masculin ? Là encore, faux ! La question de la jouissance est complexe et surtout particulière à chaque individu. Dans l’émission Sans Rendez-Vous, diffusée à 15 heures sur Europe 1, Catherine Blanc, sexologue et psychanalyste, répond à Arthur, qui se demande si sa partenaire prend du plaisir au point de jouir.

La question d'Arthur

"Je suis avec mon amie depuis quelques mois et je m’interroge : comment sait-on qu’une femme a joui ?"

La réponse de Catherine Blanc

"Les femmes sont généralement peu démonstratives, à moins qu’elles n'émettent des sons et encore faut-il que ces sons soient en adéquation avec le ressenti. Au contraire, on a tendance à réduire un homme à ce qu’il montre - érection et éjaculation - et c’est une erreur. Les hommes s’attendent un peu à trouver les mêmes repères dans le corps féminin. Physiquement, il n’y a presque aucun moyen de le savoir pour une femme. Les manifestations sont très différentes, y compris pour une même femme selon le moment de sa vie."

La pornographie n'a-t-elle pas caricaturé la jouissance féminine avec, à chaque fois, des actrices très démonstratives ?

"Complètement, et cela enferme aussi la femme dans un devoir de répondre à cette image-là pour rassurer son partenaire. Alors on s'attend à ce qu'il y a des cris incroyables et des attitudes de folie..."

N'y a-t-il pas tout de même des petits signes qui prouvent la jouissance féminine ?

"Il ne se passe rien au niveau du vagin mais au niveau utérin, si. Souvent, après qu’une femme a joui l’utérus continue à se contracter, et il n’est alors plus question de pénétration. La femme ne peut que témoigner de sa jouissance en disant "je te sens encore en moi" par exemple, et ce qu’elle croit être l’écho du pénis est en fait ses propres contractions utérines, qui se poursuivent après le rapport."

Pourquoi les hommes veulent absolument savoir si leur partenaire a joui ?

"Je pense que c'est avant tout pour savoir s'ils ont "été bons". Il ne faut pas leur jeter la pierre pour autant, et accepter que nous allons tous dans la sexualité au service de notre désir personnel. Les hommes ont besoin de trouver leur jouissance physique mais aussi leur jouissance de pouvoir à faire jouir l’autre. Les femmes ont une jouissance à faire plaisir ou à exciter pour se rassurer elle-même, comme elles ont de la jouissance pour leur plaisir personnel. Nous sommes tous égoïstes et tant mieux ! Quand chacun s’occupe de soi paisiblement, il est naturellement généreux avec l’autre."

Il faut simplement poser la question à sa partenaire alors ?

"Oui, mais peut-être pas à chaque rapport sinon elle mentira ! C’est douloureux de reconnaître que l’on n’a pas joui. Douloureux pour soi car cela renvoie à un manque de pouvoir personnel et douloureux de blesser l’autre, que l’on voudrait rassurer. Arthur devrait peut-être dire à sa partenaire : "Tu sais, je suis un peu perdu car je n’arrive pas à faire la différence quand tu jouis et quand tu ne jouis pas". Cela induit qu’il accepte qu’il y ait des moments où elle ne jouit pas. C’est peut-être comme cela que l’on peut avancer paisiblement dans un couple."

Europe 1
Par Catherine Blanc