Hypertension : des médecins lancent une grande étude et un appel à candidatures

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Pour mieux comprendre les effets secondaires des traitements de l'hypertension, des médecins lancent ce vendredi un projet de recherche sur cette maladie et un appel à candidatures.

C'est le premier motif de consultation chez le généraliste et chez le cardiologue. En France, plus de 15 millions de personnes sont concernées par l'hypertension. Et le nombre de malades n'a cessé d'augmenter ces dernières années. Pour mieux comprendre les effets secondaires des traitements de l'hypertension - mais aussi pourquoi certains patients arrêtent de les prendre -, des médecins lancent ce vendredi un projet de recherche sur cette maladie, le plus grand jamais mené en France sur l'hypertension : COMPARE.

Les médecins espèrent recruter 10.000 patients qui souffrent d'hypertension artérielle et les suivre sur dix ans. Les volontaires devront répondre de façon anonyme, tous les mois ou tous les 3 mois, à des questionnaires en ligne sur leur alimentation, leur activité physique, ou encore sur la gestion de leurs médicaments.

Mieux comprendre les effets secondaires

Les "hypertendus" doivent parfois prendre jusqu'à cinq pilules différentes tous les jours pour soigner leur hypertension. Une habitude contraignante. Surtout, ces médicaments peuvent causer des effets secondaires. L'étude doit aider à comprendre pourquoi. "Certains médicaments contre l'hypertension artérielle vont faire enfler les chevilles de 10% des patients", constate par exemple le Pr Jacques Blacher, cardiologue à l'Hôtel Dieu à Paris. "Toute la difficulté est que je ne sais pas quand je prescris le traitement à mon patient, si lui va avoir cet effet secondaire... Avec l'étude COMPARE, on va avoir une puissance pour analyser avec beaucoup de raffinements ces effets secondaires".

A cause de ce type de contraintes, la moitié des patients arrêtent leur traitement ou le prennent par intermittence. Or cela peut avoir des conséquences dramatiques car une poussée d'hypertension peut provoquer un AVC ou infarctus.

Aider les médecins à améliorer leur pratique en consultation

Pour autant, les médecins ne comprennent pas toujours les difficultés auxquelles sont confrontés les patients. "Dans mes 30 ans de maladie, il y a des médecins qui ne m'ont pas écoutée", confirme Danielle, 76 ans, 30 ans d'hypertension derrière elle. "Certains médicaments me donnaient des crampes épouvantables, des diarrhées. Ils n'ont pas écouté. Ça a duré suffisamment longtemps pour que j'ai de très gros problèmes. J'ai été hospitalisée deux mois et demi. Pendant ce temps-là j'ai souffert".

En répertoriant les retours d'expérience - bons ou mauvais - de 10.000 personnes suivies pendant 10 ans, l'étude doit aussi permettre aux médecins d'adapter leur attitude et surtout d'améliorer leur pratique en consultation.  

>>> Pour les personnes souffrant d'hypertension qui souhaiteraient participer à cette étude, il suffit de s'inscrire sur le site compare.aphp.fr

Europe 1
Par Mélanie Gomez, édité par Clémence Olivier

Les + lus