Comment masculiniser un visage d'homme grâce à la chirurgie esthétique ?

, modifié à
  • A
  • A
Chirurgie esthétique 1:57
Certains hommes se laissent tenter par des opérations de chirurgie esthétique pour masculiniser leurs visages. (photo d'illustration) © AFP
Partagez sur :
Certains hommes se laissent tenter par des opérations de chirurgie esthétique pour masculiniser leurs visages. Menton, tempes, mâchoire plus prononcée : les possibilités ne manquent pas. Catherine Bergeret-Galley, chirurgienne plastique et esthétique, revient sur le protocole au micro d'Europe 1. 

Comment masculiniser un visage d’homme grâce à la chirurgie esthétique ? C’est une tendance qui semble se dessiner parmi les patients des chirurgiens esthétiques. "Actuellement il y a des icônes masculines comme Brad Pitt, avec une mâchoire très développée, ou Javier Bardem, icône latino typique. Certains hommes ont envie d’avoir un visage plus masculin", explique sur Europe 1 Catherine Bergeret-Galley, chirurgienne plastique et esthétique. Les motivations derrière ces interventions sont différentes : raisons professionnelles, séquelles de maladies ou de syndromes qui déforment le visage... 

Les tempes, le menton, la mâchoire

"Il y a des petits jeunes qui ont besoin d'avoir un visage plus affirmé dans leur masculinité, et il y a des jeunes qui ont des visages en lame de couteau : pas de pommettes, pas de menton. On peut les aider avec des chirurgiens maxillo-faciaux qui font de la réharmonisation de l’articulé dentaire", explique la chirurgienne. "Il faut faire ce qui est adapté pour le patient, ce qui va lui apporter un bien-être psychique et physique."

"Il est très important de ne pas se précipiter : on travaille sur des photos, on fait éventuellement de la simulation", précise Catherine Bergeret-Galley. "On essaye de comprendre quelle est l'importance de la modification que le patient souhaite". Pour rendre un visage plus viril, les chirurgiens peuvent travailler sur plusieurs zones : l’enfoncement des tempes, "moins rondes, moins remplies que les femmes", du nez, du menton ou encore une correction des angles de la mâchoire.

Relever le relief sourcilier grâce à des greffes ou des prothèses

"Au niveau de la mâchoire on peut augmenter, redonner du volume au menton. On peut faire un coup d’essai avec de l’acide hyaluronique, mais si on veut un résultat qui dure plus longtemps on peut le faire avec de la graisse, si l’augmentation n’est pas trop importante pour les parties molles", explique le docteur. Si le cas du patient nécessite une augmentation des parties osseuses, les chirurgiens privilégient les prothèses en silicone. Pour pratiquer l'intervention, ils réalisent une petite incision soit au niveau de la peau en dessous du menton, soit en endo-buccale.

Au niveau du front, il est possible de relever le relief sourcilier grâce à des greffes osseuses ou des prothèses. Les tempes peuvent être remplies. La chirurgienne s’occupe également de chirurgie bariatrique, ou chirurgie de l’obésité. Certains de ses patients maigrissent ainsi énormément mais gardent des seins ou des joues prononcées. "Dans ces cas-là il faut absolument lipo-aspirer le bas des joues. Et éventuellement remettre un peu de volume au niveau des pommettes."

Des interventions en ambulatoire, qui nécessitent du repos

Les interventions de chirurgie esthétique visant à viriliser le visage se font la plupart du temps en ambulatoire, ce sont des chirurgies de jour. En revanche, alerte Catherine Bergeret-Galley, il est nécessaire de prendre 6 à 8 jours de repos après certaines interventions comme à la mâchoire, par exemple. Les sports "violents" sont à éviter durant 4 à 6 semaines. La zone est sensible et peut entraîner une modification de l'alimentation.

Quant au coût des opérations, il varie en fonction de l'importance des transformations réalisées. "On est entre 2.500 voire 8.000 à 10.000 euros", explique Catherine Bergeret-Galley. "Mais ce sera peut-être en plusieurs séances. L'essentiel c'est de rester sur le côté sécurité et ne pas faire trop de choses." La chirurgienne rappelle l'importance de réaliser les actes progressivement pour appréhender son nouveau visage et savoir s’arrêter.

Europe 1
Par Mathilde Durand