Allergie aux pollens : les bons gestes à adopter

, modifié à
  • A
  • A
30% des Français sont touchés par les allergies saisonnières.
30% des Français sont touchés par les allergies saisonnières. © PHILIPPE HUGUEN / AFP
Partagez sur :
La présence de pollens est très élevée sur une large partie de la France jusqu'au 20 avril. Mais il existe quelques gestes simples pour limiter leurs effets.

Les yeux qui piquent, des crises d'éternuements à n'en plus finir et la gorge qui gratte… Les personnes sensibles aux pollens auront reconnu les signes de l'allergie saisonnière. Les quantités de pollens de bouleaux et de platanes vont être très élevées jusqu'au 20 avril sur une large moitié de la France, selon les mesures du Réseau national de Surveillance Aérobiologique (RNSA), en raison notamment des conditions anticycloniques qui favorisent la pollinisation des arbres et des herbacées.

pollens jusqu'au 20 avril crédit : RNSA

 

C'est ce phénomène qui provoque les allergies saisonnières de 30% de Français. Elles sont dues à la présence massive de pollens dans l'air au moment où les végétaux se reproduisent. Pour les Français touchés, cette période est surtout marquée par des éternuements et des yeux qui coulent. Pour surmonter cette période difficile, Europe 1 a compilé quelques conseils.

1 - Évitez les activités en extérieur

Le Haut Conseil de la santé publique recommande aux personnes touchées par ces allergies de privilégier les activités en intérieur. Évitez de tondre la pelouse, d'entretenir votre jardin ou encore de faire du sport en pleine nature. Et si vous devez vraiment le faire, programmez plutôt ces activités en fin de journée et portez des lunettes de protection ou à défaut, des lunettes de soleil.

Quant à votre linge, ne le faites pas sécher en plein soleil, même si cela lui donne une bonne odeur de fraîcheur, car les textiles peuvent être de véritables attrape-pollens.

Par ailleurs, conservez les vitres de votre voiture baissées, cela évitera aux grains de pollens de s'y engouffrer et d'y rester.

2 - Lavez-vous les cheveux et changez de vêtements

Lorsque vous rentrez chez vous, n'hésitez pas à vous changer pour limiter l'apport de pollens dans votre intérieur. De même, rincez-vous les cheveux mais ne sortez pas lorsqu'ils sont mouillés car les pollens s'y déposeraient.

3 - Aérez votre logement tôt le matin ou tard le soir

S'il est recommandé d'aérer son intérieur au moins dix minutes par jour, cela peut être une fenêtre d'ouverture pour permettre aux pollens de rentrer chez vous. Il est donc conseillé d'ouvrir avant le lever ou après le coucher du soleil.

4 - Évitez les facteurs aggravants comme la fumée de cigarette

Lorsque vous êtes victime d'une allergie, vos muqueuses sont particulièrement fragiles. Alors pour ne pas les abîmer davantage, il est recommandé de ne pas les exposer à des facteurs irritants comme le tabac, les produits d'entretien ou de bricolage, les parfums d'intérieur, l'encens, les bougies…

Dans un autre domaine, le chlore contenu dans l'eau de piscine peut également être irritant pour les muqueuses du nez et des yeux. Alors, malgré les températures élevées cette semaine, évitez les piscines.

5 - Évitez de manger certains fruits et légumes

Selon une étude de l'Americain Academy of Allergy, Asthma & Immunology (AAAAI), 50 à 75% des personnes touchées par le rhume des foins souffrent également d'allergies croisées avec plusieurs aliments. Une réaction allergique, comme des picotements et des démangeaisons dans la bouche, peut être provoquée par des protéines qui se trouvent dans les fruits et légumes et qui sont très semblables à celles des pollens. On parle alors de "syndrome d'allergie orale".

L'une des façons de limiter ces réactions allergiques est de cuire ces fruits et légumes ou de les éviter : l'abricot, la banane, la tomate et la pomme ; l'avocat, la carotte, le cumin et la pomme de terre ou encore les amandes, les lentilles et le soja. La liste complète est à retrouver sur le site du Journal of Allergy.

Europe 1
Par M.R.