Bisphénol A: Pas d'inquiétude pour le papier

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La présence de bisphénol A (BPA) dans des tickets de caisse en papier thermique, connue de longue date, est une voie d'exposition tout à fait secondaire qui n'a pas lieu d'inquiéter outre mesure, d'après l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses). Ce composé chimique, présent dans de nombreux types de plastiques, est "un perturbateur endocrinien, auquel l'homme est principalement exposé par la voie alimentaire", souligne l'Anses. Selon l'enquête d'une ONG américaine, l'Environmental Working Group (EWG), dont la presse, américaine et française, s'est faite l'écho, le BPA était présent dans 40% des reçus et tickets de caisse imprimés par les supermarchés, les distributeurs de billets et autres commerces. Mais il n'y a "pas de motifs d'inquiétudes particuliers pour le consommateur, en l'état des connaissances", selon Marie-Hélène Loulergue, directrice adjointe de la direction Santé Alimentation de l'Anses, qui s'est confiée mardi à l'AFP.