Tariq Ramadan s'invite à une réunion sur les violences faites aux femmes : "C'est honteux", s'insurge Marlène Schiappa

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invitée de la matinale d'Europe 1, mercredi, la secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes a fustigé la "provocation" du théologien Tariq Ramadan, qui s'est rendu lundi soir à une réunion sur les violences faites aux femmes.

Une présence qui ne passe pas. Depuis qu'il a assisté lundi soir à une réunion sur les violences faites aux femmes à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, Tariq Ramadan est lourdement critiqué, alors qu'il est mis en examen pour viols, des accusations qu'il conteste. "C'est honteux", s'est insurgée mercredi sur notre antenne Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes.

Des femmes "privées de débat par Ramadan"

"Quand on est en examen pour deux faits, ce n'est pas une rumeur, c'est assez honteux de se rendre dans ce débat, où il sait qu'il y aura potentiellement des victimes de violences sexuelles et de les obliger à être face à lui", a réagi la membre du gouvernement, qui a dénoncé le comportement d'un "amateur de provocations" qui "recherche à se faire de la publicité".

"Il lui a été dit à plusieurs reprises que sa présence n'était pas souhaitée", a expliqué Madjid Messaoudene, élu dyonisien chargé de l'égalité femmes-hommes, à propos de Tariq Ramadan, venu avec sa fille. Face à son refus de quitter la salle, plusieurs personnes ont décidé de partir, a-t-il ajouté. "Il y a plusieurs [femmes] qui ont quitté la salle et qui ont donc été privées de débat par Tariq Ramadan", a estimé Marlène Schiappa sur notre antenne.