Sondages : Emmanuel Macron et Edouard Philippe chutent lourdement

, modifié à
  • A
  • A
La dernière enquête d'opinion de l'Ifop pour le JDD fait état d'une chute de la popularité du duo exécutif. 1:02
La dernière enquête d'opinion de l'Ifop pour le JDD fait état d'une chute de la popularité du duo exécutif. © CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP
Partagez sur :
Le président de la République, Emmanuel Macron, et son Premier ministre, Edouard Philippe, perdent respectivement 4 et 3 points de popularité par rapport au mois précédent dans le sondage Ifop pour le "JDD".
SUR LE JDD

Une petite claque. Emmanuel Macron perd 4 points de popularité dans le sondage Ifop pour le Journal du dimanche de cette semaine, passant à 30 % d'opinions favorables et 68 % de mécontents. Le président de la République retrouve ainsi son niveau du mois de juin dernier, après six mois au-dessus des 32 points. Dans le détail, il perd beaucoup de crédit auprès des jeunes (-11 points chez les 18-24 ans en un mois), des professions intermédiaires (-11) et des sympathisants du MoDem (-8).  

 

"La réforme a réactivé toute une série de critiques"

"Pour la première fois depuis très longtemps, le recul de la popularité d’Emmanuel Macron émane des catégories fortes : les segments qui soutenaient l'action du président de la République", analyse Frédéric Dabi, de l'Ifop. "Il perd 4 points chez les retraités, 6 points chez les cadres supérieurs et profession libérale même si c'est le segment où il est le plus fort. Auprès des ouvriers, il n'est qu'à 17%".

"Tout se passe comme si la polarisation sur la réforme des retraites avait réactivé toute une série de critiques", décrypte le directeur de l'institut de sondage. "Un président qui n’écoute pas, qui est déconnecté des réalités des Français, d’un président qui n'agit pas pour les plus modestes mais pour les premiers de cordées. Comme si cette fin de séquence sociale réforme des retraites avait fait chuter la cote présidentielle."

Edouard Philippe n'est pas épargné. Le Premier ministre perd, lui, 3 points de popularité pour tomber à 33 % d'opinions favorables. Une chute accentuée auprès des jeunes également (-6 chez les 18-24 ans, -5 chez les 25-34 ans) et les employés (-6). La dernière fois que le locataire de Matignon était aussi bas dans les enquêtes d'opinions, c'était au mois d'avril dernier.