RN : deux nouvelles démissions de conseillers des Hauts-de-France

, modifié à
  • A
  • A
Deux élus ont démission du RN.
Deux élus ont démission du RN. © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Partagez sur :
Le conseil régional des Hauts-de-France a enregistré deux nouvelles démissions d'élus avant une réunion mercredi qui pourrait accélérer le mouvement.

Le groupe RN (ex-FN) au conseil régional (CR) des Hauts-de-France a enregistré deux nouvelles démissions d'élus avant une réunion mercredi qui pourrait accélérer le mouvement, a-t-on appris mardi auprès d'un des démissionnaires. "J'ai envoyé ma lettre de démission il y a quelques jours", a expliqué Alexis Salmon, 34 ans, confirmant une information de L'Express.

Pour expliquer sa décision, l'élu a évoqué "des erreurs de gestion" à l'intérieur du groupe au CR, les affaires judiciaires du parti "qui vont aller crescendo dans les mois qui viennent" ou encore "la très mauvaise gestion financière du mouvement par ses dirigeants, ce qui est assez hypocrite pour des personnes voulant gérer le pays".

Une impression de "trahir" ses convictions. Dans un message sur son compte Facebook, l'autre élu démissionnaire, André Murawski, a lui fait part de son impression de "trahir" ses convictions en restant dans le groupe. "Le néo-FN est verrouillé par les statuts adoptés au congrès de Lille (où le FN a été rebaptisé RN en mars dernier, ndlr), donc irréformable. Il faut en tirer les conclusions et construire du neuf", a-t-il écrit.

Contacté, Philippe Eymery, président du groupe RN au conseil régional des Hauts-de-France, n'était pas joignable. Sébastien Chenu, député du Nord et porte-parole du RN, a dit lui "connaître" la position de Murawski. Quant à Salmon, il "lorgne sur une responsabilité à DLF (Debout la France présidé par Nicolas Dupont-Aignan, ndlr) depuis longtemps...", a indiqué Sébastien Chenu.