RÉTRO - Emmanuel Macron a-t-il tout raté en 2018 ?

  • A
  • A
3:00
Partagez sur :
VIDÉO - On a un peu oublié l'avant "affaire Benalla". Mais depuis, "tout s’est déréglé", résume Jean-Michel Aphatie. Au point que l'éditorialiste d'Europe 1 n'arrive même pas à imaginer comment le chef de l'Etat pourrait sortir de cette crise. 
VIDÉO

Non, Emmanuel Macron n’a pas tout raté en 2018. "Si on se souvient du printemps, la réforme réussie de la SNCF, on avait plutôt le sentiment que l’action gouvernementale était maîtrisée et que les projets aboutissaient...", se souvient Jean-Michel Apathie. "C’est à partir de l’affaire Benalla, 18 juillet, la révélation de l’affaire Benalla. Le 15, la France était championne du monde. Ça a été vite ! A partir de l’affaire Benalla, tout s’est déréglé. La démission de Nicolas Hulot, celle de Gérard Collomb, les difficultés à rendre des arbitrages… On a eu l’impression qu’Emmanuel Macron qui jusque là maîtrisait les choses ne les maîtrisait plus. Et puis évidemment la crise des ‘gilets jaunes’ a complètement paralysé, gelé, fait exploser l’action gouvernementale. Et réduit Emmanuel Macron dans sa capacité, dans son autorité de manière considérable, vraiment, au point qu’on se demande si le quinquennat pourra reprendre un cours normal", analyse l'éditorialiste d'Europe 1.

La crise des "gilets jaunes" est plus qu'un banal trou d'air. Des difficultés, tous les présidents en ont connu. Le problème pour Emmanuel Macron, c'est que cette crise est d'une ampleur inédite. "On sait aider des populations qui sont dans le besoin, qui ne travaillent pas. Mais comment aider des gens qui travaillent, qui sont insérés dans la société et qui n’arrivent pas à vivre de leur travail ? Ça, c’est un défi posé à notre société. Et la violence qui a accompagné ce mouvement a considérablement sapé l’autorité, la capacité du chef de l’Etat à prendre en compte les problèmes de la collectivité. C’est pour ça que cette crise des ‘gilets jaunes’ est une crise qui met en cause l’Etat [on coupe] une crise par rapport à laquelle, pour l’instant, personne n’a trouvé la réponse.

Comment rebondir en 2019 ? Difficile question. "L’élection présidentielle a eu lieu il y a 18 mois, c’est peu 18 mois ! Et le contrat qui a été passé entre Emmanuel Macron et les citoyens français, l’espérance qu’a portée Emmanuel Macron, sont déchiré pour le contrat, épuisée pour l’espérance. Est-ce que le quinquennat peut reprendre ? On peut imaginer que ça va être très difficile… On peut même imaginer que ce sera impossible. Si le quinquennat ne peut pas reprendre, quelle réponse on peut apporter ? Une réponse tellement extraordinaire que je n’arrive pas à la formuler...", reconnaît Jean-Michel Apathie.

Tournage et montage : Julie Aime