Rénovation de logement : "On va lancer un plan de lutte contre les arnaques et contre les fraudes", annonce Emmanuelle Wargon

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, invitée du Grand Rendez-vous, sur Europe 1, veut également simplifier les procédures pour obtenir une aide financière dans le cadre d’une rénovation thermique de son logement.

Enjeu majeur pour lutter contre réchauffement climatique : les passoires thermiques. L’Etat et les collectivités ont mis en place une série d’aides pour inciter les Français à franchir le pas. Pour autant, la complexité du système peut rebuter de nombreux particuliers.

"On pourrait en faire plus et on pourrait le faire dans de meilleures conditions si les gens savaient à qui s’adresser, et s’ils arrêtaient d’être harcelés au téléphone par des escrocs", a relevé au micro du Grand Rendez-vous, sur Europe 1, Emmanuelle Wargon, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire. En conséquence, le gouvernement "va lancer un plan de lutte contre les arnaques et contre les fraudes".

"On a un système dans lequel on a des aides de l'Etat, des aides des collectivités, on a de l'argent, on a des systèmes qui permettent de faire des travaux mais il y a plein d'abus, plein de démarchages abusifs", déplore cette responsable gouvernementale. "Comme il y a des abus et des arnaques, les gens n'ont plus confiance, et, du coup, les vraies aides qui permettent vraiment de faire des progrès sont cachées par ces abus, par ces arnaques."

Une simplification des aides

Le gouvernement ambitionne de rénover 35 millions de logements d’ici 2050. Mais pour maintenir ce cap, il faudrait effectuer 750.000 rénovations par an, quand les chantiers plafonnent actuellement à moins de 300.000. Pour débloquer ce compteur, les procédures pour obtenir des aides vont également être revues. "L’année prochaine on simplifie les aides d’Etat […] avec une plateforme unique. Il suffira de déposer un devis et d’avoir un accord. Dès que les travaux sont faits, l’aide est versée", résume Emmanuelle Wargon.

Europe 1
Par Romain David