Remaniement : qui sont Olivier Dussopt et Delphine Gény-Stephann, les nouveaux membres du gouvernement ?

, modifié à
  • A
  • A
dussopt gény-stephann
Olivier Dussopt, député ex-PS et Delphine Gély-Stephann, qui travaillait chez Saint-Gobain, ont été nommés secrétaires d'État. © AFP
Partagez sur :

Le premier, député socialiste, était connu jusqu'ici notamment...pour son opposition à La République en marche! à l'Assemblée. La seconde était directrice du plan et de la stratégie au sein du groupe Saint-Gobain.

Ce sont les deux nouveaux entrants au gouvernement. Deux secrétaires d'État, un homme et une femme, qui viennent tous deux grossir les rangs de Bercy. Olivier Dussopt, en charge de la Fonction publique auprès de Gérald Darmanin, était député socialiste. Delphine Gény-Stephann, elle, vient de la société civile. Directrice du Plan et de la Stratégie au sein du groupe Saint-Gobain, elle a été chef de bureau au sein du ministère de l'Économie et des Finances.

Olivier Dussopt, de Hamon à Macron 

C'est peu dire qu'Olivier Dussopt a fait un grand écart en entrant au gouvernement pour devenir secrétaire d'État chargé de la Fonction publique. Le député de l'Ardèche, socialiste jusqu'au remaniement, a été proche de la nouvelle gauche de Benoît Hamon, avant de soutenir Martine Aubry à la primaire de la gauche de 2012. Enfin, il s'est rapproché de Manuel Valls lorsque celui-ci est devenu Premier ministre, deux ans plus tard. Au point de devenir son porte-parole pendant la primaire de la gauche il y a dix mois. Rescapé des dernières législatives, le voilà qui franchit l'ultime barrière qui le séparait encore de La République en marche! à 39 ans. Rachid Temal, numéro un du PS, a d'ailleurs immédiatement annoncé que le nouveau secrétaire d'Etat "n'est plus membre du Parti socialiste". 

L'ancienne appartenance d'Olivier Dussopt ne manquera pas de lui être rappelée dans les heures et les jours à venir. Ces derniers mois, le député n'a en effet voté ni la confiance au gouvernement (il s'était abstenu), ni le projet de loi de finances 2018 (il avait voté contre), ni le projet de loi de financement de la sécurité sociale (contre également). Enfin, il avait également rejeté les ordonnances visant à réformer le code du Travail. Reste également à savoir si la cohabitation avec Gérald Darmanin sera aisée alors que les deux hommes s'étaient écharpés en plein hémicycle le 2 août dernier, lors d'une séance de questions au gouvernement. Olivier Dussopt avait en effet regretté la "trahison" de la majorité à propos de l'annulation de dotations aux collectivités locales. "Dire n'importe quoi est l'apanage de l'opposition", avait vertement répliqué Gérald Darmanin, citant du Michel Audiard. "Malheureusement, cette phrase se vérifie aujourd'hui."

Delphine Gény-Stephann, société civile pas si novice

Nettement moins connue du grand public, Delphine Gény-Stephann, 49 ans,  devient secrétaire d'État rattachée au ministre de l'Économie, remplaçant donc Benjamin Griveaux, parti au porte-parolat, auprès de Bruno Le Maire. Directrice du plan et de la Stratégie chez Saint-Gobain, elle a évolué dans l'entreprise spécialisée dans la construction et la distribution de matériaux depuis 2005. Diplômée de l'école Polytechnique et de l'école nationale des Ponts et Chaussées, Delphine Gény-Stephann a l'habitude du ministère de l'Économie et des Finances. Elle a en effet été chef de bureau à la direction du Trésor entre 1994 et 1999, puis à Bercy entre 2000 et 2005.