Que pensent les habitants des Antilles de la venue d'Emmanuel Macron ? "On a l'impression de s'être fait avoir par sa gueule d'ange"

, modifié à
  • A
  • A
Emmanuel Macron en Martinique, en décembre 2016. 1:46
Emmanuel Macron en Martinique, en décembre 2016. © LIONEL CHAMOISEAU / AFP
Partagez sur :
Emmanuel Macron se rend pour la première fois en Martinique dans le costume de président, dix-huit mois après avoir été acclamé en tant que candidat. Mais certains habitants sont déçus de sa politique.
REPORTAGE

Il l'avait promis, il le fait. Dix-huit mois après avoir recueilli près de 78% des voix en Martinique face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron est de retour en Martinique. Les habitants l'avaient acclamé il y a un an en tant que candidat, mais la situation est-elle la même maintenant qu'il est président ? Europe 1 a voulu en avoir le cœur net, alors que le locataire de l'Elysée y entame un déplacement jusqu'à vendredi.

"C'est une mascarade". "Il a tenu parole, on va bien le recevoir, pas de souci", lance Miguel, Martiniquais, tout sourire. "Bienvenue monsieur le Président ! [...] Il va prendre son petit punch et il va bien se reposer", lâche-t-il dans un rire. "Ça nous touche et on le remercie, on l'attend", conclut l'homme. Si Miguel est enthousiaste à l'idée de voir une nouvelle fois Emmanuel Macron, ce n'est pas le cas de Jessie. Pour elle, pas question d'aller le saluer. "C'est une mascarade !", lance-t-elle. "Les politiques viennent se dandiner. C'est la mer, les petites embrassades, mais il n'y a rien de fait. Si je dois dire ce que j'attends de lui, honnêtement, plus rien. On est un peu les oubliés de la France". 

>> De 5h à 7h, c’est “Debout les copains” avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

"Il n'a pas une réputation d'enfant de chœur", renchérit Joséphine. "Les gens ont l'impression de s'être fait avoir par sa 'gueule d'ange'". Mais sous le soleil et les tropiques, la misère est bien présente". A plus de 8.000 kilomètres du continent, le taux de chômage de l'île atteint les 20%, plus du double de la moyenne nationale. 

La Martinique et la Guadeloupe en vigilance orange cyclonique

La Martinique et la Guadeloupe sont passées en vigilance orange cyclonique, à l'approche de la tempête tropicale Kirk, ont annoncé mercredi les préfectures. La vigilance orange cyclonique implique notamment la fermeture des écoles, crèches et centres de loisirs, mais aussi l'interdiction des rassemblements de plein air. 

"Des vents forts pouvant atteindre 110 km/h en rafales et localement plus, ainsi que des pluies abondantes devraient affecter l'île à partir de jeudi", indique la préfecture de Martinique. "Le centre de Kirk est prévu de traverser l'arc antillais jeudi entre la mi-journée et la soirée", a précisé la préfecture de Guadeloupe, qui prévoit les "premiers effets" sur l'archipel guadeloupéen "dès cette nuit, au niveau de la mer".

Europe 1
Par Mélanie Nunes, édité par Ugo Pascolo