Pour financer les mesures sociales, Florence Parly "n'exclut pas" que le budget de l'armée soit réduit

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Au cours de son allocation télévisée lundi soir, Emmanuel Macron devrait annoncer une série de mesures pour apaiser la colère des "gilets jaunes". Pour les financer, il pourrait toucher aux budgets des ministères, dont celui des Armées.
INTERVIEW

Baisse des taxes, hausse du Smic, accélération de la suppression de la taxe d'habitation… Pour soulager les "gilets jaunes", qui crient leur colère depuis plus de trois semaines, Emmanuel Macron va devoir annoncer des mesures fortes, concrètes et à la hauteur de leurs attentes.

Lundi soir, à 20 heures, il s'adressera aux Français pour leur indiquer le chemin pris. Ces mesures sociales impacteront fatalement le budget de l'Etat, mais quel portefeuille sera le plus ponctionné ?

Invitée d'Audrey Crespo-Mara, lundi dans la Matinale d'Europe 1, Florence Parly, la ministre des Armées, n'a pas exclu de participer à l'effort. "Tous les ministres sont solidaires au sein d'un gouvernement, nous déciderons de la manière dont ces mesures ont vocation à être financées. Je n'exclus rien, et évidemment je suis parfaitement solidaire des décisions que le gouvernement prendra", a-t-elle déclaré.

En janvier dernier, six mois après la démission fracassante du chef d'état-major des armées Pierre de Villiers, le président de la République avait réaffirmé que le budget de la Défense serait bien porté à 2% du PIB d'ici à 2025.

Europe 1
Par Anaïs Huet