Pollution maritime : les ports de Marseille, Toulon et Nice passent à l'électrique

  • A
  • A
Un ferry à quai crache sa fumée dans le port de Marseille durant l'été 2019. 1:45
Un ferry à quai crache sa fumée dans le port de Marseille durant l'été 2019. © AFP
Partagez sur :
Elisabeth Borne, ministre des Transports et de l'Environnement, a annoncé jeudi un plan de 30 millions d'euros pour permettre l'électrification des ports de Marseille, Toulon et Nice. Intitulé "Escales zéro fumée", le plan doit réduire une pollution devenue insupportable pour les riverains.
REPORTAGE

La pollution maritime est devenue un véritable calvaire pour les quelque 100.000 riverains proches des ports de tourisme de la région Sud. "Cet été, c'était insupportable, invivable", témoigne au micro d'Europe 1 Michèle, Marseillaise vivant en face du terminal des croisières de la cité phocéenne. Elle poursuit : "Nous avons eu une pollution majeure, les bateaux n'arrêtaient jamais leur moteur".

Alors forcément, Michèle se réjouit du plan de 30 millions d'euros annoncé par la ministre des Transports, Elisabeth Borne, pour électrifier les bateaux lorsqu'ils sont à quai. Le plan "Escales zéro fumée" permettra de stopper les moteurs et d'arrêter les émissions polluantes. Les ports de Marseille, Toulon et Nice bénéficieront de ce plan à l'horizon 2023. Les cars ferry et navires mixtes sont d'abord visés. Ensuite, en 2025, l'électrification s'appliquera aux paquebots de croisière.

Dominique Robin, le directeur d'AtmoSud, un institut de contrôle de la qualité de l'air, encourage lui aussi la mesure. Surtout, il rappelle que "ces navires brûlent du gazole ou du fioul lourd et dégagent des particules dont certaines sont toxiques et cancérogènes". Le plan doit permettre aux ports concernés de devenir plus vertueux, pour le plus grand plaisir des habitants.

Europe 1
Par Nathalie Chevance, édité par Maxime Dewilder