Nouveau rapport "alarmant" du Giec attendu sur les sols : "Les politiques doivent renforcer leurs actions", selon le député Matthieu Orphelin

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité d'Europe 1, mardi soir, le député ex-LREM Matthieu Orphelin a anticipé la publication par le Giec, jeudi, d'un rapport "assez alarmant" sur l'impact du changement climatique sur les sols.
INTERVIEW

La tonalité du rapport ne fait quasiment aucun doute : jeudi, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) va publier un rapport alarmant sur le changement climatique et l'utilisation des sols. "Il montrera la forte influence des activités humaines sur la qualité des sols, avec 72% des sols sous l'influence d'activités humaines", anticipe sur Europe 1 Matthieu Orphelin, député ex-La République en marche du Maine-et-Loire.

Le rapports des experts, en cours de finalisation, devrait aborder de nombreuses questions, comme celles de l'agriculture, des régimes alimentaires, de la déforestation… Autant de données disponibles et actualisées pour les décideurs. "L'ensemble des responsables politiques doivent mieux appréhender ce que dit la science", juge le parlementaire, ancien bras droit de Nicolas Hulot. "Ces rapports du Giec se succèdent et il faut que les politiques les prennent en main et entendent les pistes d'action."

Le gaspillage, "immense gâchis"

"La solution, c'est le développement d'une agriculture respectueuse de l'environnement", poursuit Matthieu Orphelin. "Il faut manger moins de viande mais plus locale et lutter contre le gaspillage alimentaire : aujourd'hui, jusqu'à 30% des aliments produits vont à la poubelle. C'est un immense gâchis."

Pour le député, la question centrale est celle de la prise de conscience, chez les responsables politiques, de la possibilité d'activer de nombreux leviers pour préserver les sols. "Il faut que les politiques renforcent toutes leurs actions sur tous les champs qui vont permettre de réduire l'influence de l'homme sur les sols. Ce rapport sera un formidable appel à ce que les politiques prennent ces sujets-là en main. Rien n'interdit de mettre en place des mesures et des actions beaucoup plus ambitieuses que ce qu'on fait."

Le retrait de l'ours réclamé dans les Pyrénées : "Continuons à dialoguer"

Une centaine de maires ont exigé mardi à Toulouse le retrait de l'ours des Pyrénées ariégeoises, dans un contexte de vives tensions après la multiplication des attaques de brebis attribuées au plantigrade. Sur Europe 1, Matthieu Orphelin estime qu'il faut "trouver les bonnes façons de continuer à préserver notre biodiversité". "Il faut qu'on invente de nouvelles solutions de cohabitation avec l'ours. On n'a pas tout essayé. Continuons à dialoguer et sortons de cet affrontement", affirme-t-il.

Europe 1
Par Thibaud Le Meneec