"Nous manquons affreusement d'idées", s'alarme un jeune député LR

, modifié à
  • A
  • A
Aurélien Pradié, PASCAL PAVANI / AFP 1280 4:28
Aurélien Pradié fait partie des 11 jeunes députés LR à avoir cosigné cette tribune. © PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :
Une dizaine de jeunes députés LR ont réclamé la création d'un "Comité du renouvellement" au sein de leur parti. "L'avenir se construira aussi avec la nouvelle génération", assure Aurélien Pradié, député du Lot, sur Europe 1.
INTERVIEW

Après la déroute des élections européennes, les jeunes sont-ils en train de prendre le pouvoir chez Les Républicains ? Onze jeunes députés LR, dont c'est le premier mandat à l'Assemblée, ont appelé jeudi à la création d'un "Comité du renouvellement", sous forme d'un ultimatum à Laurent Wauquiez, le chef du parti.

"C'est un message de gravité", précise Aurélien Pradié, député du Lot et signataire de ce texte publié sur les réseaux sociaux, au micro de Sébastien Krebs sur Europe 1. "La droite a besoin de reparler aux Français et voilà des mois que la droite n'intéresse plus les Françaises et les Français parce que nous manquons affreusement d'idées. (...) Le vrai enjeu de renouvellement, c'est celui des idées, pas seulement celui des personnes." Il appelle notamment la droite "à douter pour retrouver des convictions dans les années qui viennent".

"L'avenir se construira aussi avec la nouvelle génération"

"On n'est pas en état de guerre" assure-t-il en expliquant que ce "Comité du renouvellement" a vocation à "enrichir" car "l'initiative de Laurent Wauquiez" qui a suggéré des "états généraux" en septembre, "est une bonne chose mais pas suffisante". De son côté, le président du Sénat Gérard Larcher a initié une "démarche" pour "reconstruire un projet qui rassemble la droite et le centre" : "C'est une très bonne initiative mais il faut la compléter."

 

>> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Sébastien Krebs sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"L'avenir se construira avec toutes celles et ceux qui ont porté notre famille politique depuis des années et pour lesquels nous avons beaucoup de respect, mais l'avenir se construira aussi avec la nouvelle génération. Il faudra compter avec cet aspect de modernité pour construire l'avenir", explique-t-il.

"La droite a de l'avenir pour nous, mais aussi pour les Françaises et les Français"

Selon lui, cette jeune génération à laquelle il fait référence et dont il fait partie, n'a "peut-être pas pris les responsabilités" qu'elle devait prendre : "Les 11 députés qui avons cosigné cette tribune, nous sommes d'abord des élus locaux. (...) Nous avons souvent plus été préoccupés par nos enjeux locaux que les enjeux nationaux."

"Mais aujourd'hui, l'heure est véritablement grave", s'alarme Aurélien Pradié. Il ne veut se résoudre à ce que les Français n'aient "plus de choix politique pour la suite". "Il faut redonner du choix" et "l'heure est venue" pour la jeune génération des Républicains de prendre sa place. "Je pense que la droite à de l'avenir, non seulement pour nous, mais aussi pour les Françaises et les Français."

Europe 1
Par Grégoire Duhourcau