Notre-Dame : le gouvernement recadre le général en charge de la reconstruction

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Les propos injurieux tenus par le général Georgelin en commission à l'Assemblée nationale n'ont pas été du goût du ministre de la culture, Frank Riester, qui a rappelé l'importance du "respect, valeur cardinale de notre société".  

L'insulte avait suscité de nombreuses critiques : chargé de piloter la reconstruction de Notre-Dame-de-Paris, le général Jean-Louis Georgelin s'était fendu de propos plus que cavaliers tenus à l'égard de l'architecte en chef des monuments historiques, Philippe Villeneuve. En pleine séance de la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale et devant un parterre de responsables politiques et d'experts, Jean-Louis Georgelin l'avait, à la surprise générale, invité à "fermer sa gueule". Des propos crus et "pas acceptables" pour le ministre de la culture Frank Riester. "Le respect est une valeur cardinale de notre société, en tant que responsables publics nous devons être exemplaires", a-t-il déclaré. 

Querelle des anciens et des modernes

Jean-Louis Georgelin et Philippe Villeneuve affichent un désaccord de fond sur la reconstruction de la cathédrale, et notamment de sa flèche. L'architecte souhaite la voir reconstruite à l'identique, le général (et surtout, Emmanuel Macron) la veut moderne. Ce débat sur la reconstruction de Notre-Dame va se poursuivre pendant un bon moment. Une source proche du dossier a ainsi indiqué à Europe 1 que les travaux de sécurisation de la cathédrale, en particulier le retrait de l'échafaudage fondu, pourrait durer toute l'année prochaine.

 

Europe 1
Par Pierre Herbulot, édité par Théo Mercadier