• Copié
Europe1.fr , modifié à
Chez Karl Zéro, l'ancien conseiller évoque la première séparation de Cécilia et Nicolas Sarkozy qui, selon lui, a profondément marqué le futur président de la République.

Frédéric Lefebvre et Nicolas Sarkozy se sont rencontrés tôt dans leur carrière politique, en 1993. Des années plus tard, le premier est devenu membre de l'équipe de campagne du second, qui allait être élu président de la République en 2007. Une période compliquée sur le plan personnel pour Nicolas Sarkozy, dont la première séparation en 2005 avec son épouse Cécilia, l'a véritablement marqué, a raconté Frédéric Lefebvre jeudi chez Karl Zéro

 

>> De 16h à 17h, place à Karl Zéro et ses tontons flingueurs. Retrouvez le replay de l’émission ici

"Il ne voulait plus être candidat à la présidentielle". "Quand Cécilia est partie - et que vous avez des amis qui se séparent - il y en a toujours un qui te reproche d'avoir choisi l'autre. En l’occurrence, Cécilia m'en a voulu d'avoir choisi Nicolas", confie Frédéric Lefebvre au micro d'Europe 1. Or, selon l'intéressé, les choses étaient plus compliquées à l'époque, notamment pour des raisons politiques. "Je n'ai pas choisi Sarkozy, j'avais juste un candidat à la présidentielle qui était devenu une flaque d'eau : il pleurait tous les jours car Cécilia était partie", se souvient Frédéric Lefebvre. 

L'ancien porte-parole de l'UMP explique que la séparation de l'époque a fortement marqué Nicolas Sarkozy, au point de le faire presque renoncer à l'idée d'être président. "On était avec nos petits bras musclés en train d'essayer de le remonter. Il ne voulait plus faire TF1, il ne voulait plus être candidat à la présidentielle", affirme celui qui deviendra quelques années plus tard secrétaire d'Etat sous la présidence Sarkozy. Après s'être reformé en 2006, le couple Cécilia-Nicolas Sarkozy a finalement divorcé en octobre 2007.