Municipales à Paris : Benjamin Griveaux en appelle au "sens du collectif" de Cédric Villani

, modifié à
  • A
  • A
"J'ai moi aussi mon côté scientifique, je me fonde uniquement sur des faits", assure Benjamin Griveaux. 0:40
"J'ai moi aussi mon côté scientifique, je me fonde uniquement sur des faits", assure Benjamin Griveaux. © LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :
"Je lui ai fait des propositions, de copiloter cette campagne à mes côtés", a rappelé le candidat investi par LREM au micro d'Europe 1, jeudi. 
INTERVIEW

"J'ai moi aussi mon côté scientifique, je me fonde uniquement sur des faits." Interrogé à propos du député de l'Essonne Cédric Villani, potentiel candidat dissident à la mairie de Paris, Benjamin Griveaux, investi par La République en marche pour ce scrutin, a assuré au micro d'Europe 1 continuer de croire à une candidature commune. 

"Nos convergences sont bien plus nombreuses que nos divergences"

"Cédric Villani a dit qu'il dirait la décision qui est la sienne le 4 septembre, attendons", a commencé Benjamin Griveaux. "Je lui ai fait des propositions, de copiloter cette campagne à mes côtés", a-t-il rappelé. "Je suis certain que nous pouvons arriver à faire que nos convergences, qui sont bien plus nombreuses que nos divergences, l'emportent à la fin." "Je m'en remets à son sens du collectif, parce que Paris c'est une aventure collective, ça n'est jamais une aventure individuelle", a encore déclaré l'ancien porte-parole du gouvernement. 

Selon les informations d'Europe 1, Cédric Villani sera exclu du mouvement politique fondé par Emmanuel Macron s'il confirme sa candidature la semaine prochaine. 

Europe 1
Par Elise Denjean