Municipales 2020 : qui sont les ministres-candidats ?

  • A
  • A
La liste des ministres candidats aux élections municipales
La liste des ministres candidats aux élections municipales © FRANCOIS MORI / POOL / AFP
Partagez sur :
Ils sont une dizaine de ministres à se présenter en tant que tête de liste ou en soutien aux prochaines élections municipales, qui auront lieu les 15 et 22 mars prochains. S’ils sont élus, ils devront cependant faire un choix entre leur mandat local et leur fonction au gouvernement, dixit Édouard Philippe.

S’il n’est désormais plus possible pour les maires de cumuler leur fonction locale avec un mandat de parlementaire, ils peuvent en revanche la concilier avec la fonction de ministre. Toutefois, le Premier ministre a annoncé aux membres de son gouvernement qu’ils pouvaient, certes, se présenter aux élections municipales, mais qu’ils devront faire un choix entre leurs postes de ministre et de maire en cas de victoire.

S’ils sont élus, deux choix s’offrent alors à eux. Soit ils quittent leur fonction au gouvernement pour s’investir dans leur mandat local, soit ils cèdent leur place de maire à l’élu de leur choix pour conserver encore un temps leur poste de ministre. Au gouvernement, ils sont une dizaine à se présenter aux prochaines élections municipales qui auront lieu les dimanches 15 et 22 mars prochains. Certains ministres sont têtes de liste, d’autres figurent sur des listes en soutien.

Les têtes de liste

  • Gérald Darmanin, à Tourcoing (Nord)

Seul ministre-candidat officiellement investi par le parti présidentiel, Gérald Darmanin est à la tête de la liste LREM à Tourcoing. Le ministre de l’Action et des Comptes publics avait été élu maire de la ville en 2014 sous l’étiquette UMP, mais avait été contraint de quitter son mandat local en 2017, lorsqu’il fut nommé au gouvernement. Il est toutefois resté premier adjoint au maire de Tourcoing. "Si je suis tête de liste, c’est pour être maire", avait-il déclaré dans un entretien accordé à La Voix du Nord le 27 janvier 2020.

  • Édouard Philippe, au Havre (Seine-Maritime)

Maire du Havre de 2010 à 2017, Édouard Philippe se présente à nouveau aux élections municipales dans la cité portuaire. Il se porte candidat en tant que tête liste, mais s’il est élu il ne quittera pas son poste de Premier ministre. Il a annoncé qu’il laisserait sa place de maire à Jean-Baptiste Gastinne, maire sortant LR, tout en affirmant sa volonté de redevenir maire lorsque ses activités à Matignon cesseront. Puisque le chef du gouvernement n’est membre d’aucun parti, La République En Marche ne l’a pas officiellement investi, mais lui a apporté son soutien.

  • Franck Riester, à Coulommiers (Seine-et-Marne)

C’est en tant que tête de liste que le ministre de la Culture Franck Riester se porte candidat à Coulommiers. Ce dernier a déjà été élu maire de cette commune de Seine-et-Marne en 2008 et en 2014. Il avait été contraint de quitter sa fonction de maire, lorsqu’il fut élu député en juin 2017. Il a annoncé qu’il souhaitait rester au gouvernement quelle que soit l’issue de l’élection. En cas de victoire, il prévoit de confier son rôle de maire à Laurence Picard, actuelle deuxième adjointe, et de le récupérer lorsqu’il quittera le gouvernement. Le ministre-candidat n’est pas officiellement investi par La République En Marche, sa candidature est simplement soutenue par le parti.

Ils sont sur une liste

  • Gabriel Attal, à Vanves (Hauts-de-Seine)

Gabriel Attal figure en deuxième place sur la liste de Séverine Edou, la candidate LREM à Vanves. Le secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse est conseiller municipal dans cette commune des Hauts-de-Seine depuis 2014.

  • Geneviève Darrieussecq, à Mont-de-Marsan (Landes)

Geneviève Darrieussecq se présente à Mont-de-Marsan sur la liste de Charles Dayot, le maire sortant de la commune qui lui avait succédé lorsqu’elle fut nommée secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées en 2017. En effet, cette dernière a été deux fois élue maire de cette commune des Landes en 2008 et en 2014.

  • Jean-Baptiste Djebbari, à Limoges (Haute-Vienne)

C’est à Limoges que le secrétaire d’État aux Transports se présente aux élections municipales. Jean-Baptiste Djebbari figure sur la liste de Monique Boulestin, liste d’union entre le Mouvement Radical et Citoyen et La République En Marche. D’abord annoncé comme numéro 2 de cette liste, la place qu’il y occupe est finalement encore incertaine.

  • Christelle Dubos, à Sadirac (Gironde)

Conseillère municipale à Sadirac depuis 2014, Christelle Dubos se présente à nouveau sur une liste dans son village de Gironde, mais pas en tant que tête de liste. La secrétaire d’État auprès du ministère de la Santé et des Solidarités était devenue ajointe au maire de la commune en 2014, avant de quitter cette fonction à son élection à l’Assemblée.

  • Marc Fesneau, à Marchenoir (Loir-et-Cher)

Élu deux fois maire de Marchenoir en 2008 et 2014 sous l’étiquette MoDem, Marc Fesneau avait quitté cette fonction lorsqu’il fut élu député en 2017. Le ministre des Relations avec le Parlement figure sur une liste candidate dans ce village situé dans le Loir-et-Cher.  

  • Sébastien Lecornu, à Vernon (Eure)

Si l’on sait que le ministre chargé des Collectivités territoriales est candidat à Vernon, l’on ne sait en revanche pas quelle place il occupe sur la liste. Il avait élu maire de cette commune de l’Eure en 2014, fonction qu’il avait quittée un an plus tard lorsqu’il avait été élu président du conseil départemental de l’Eure. Il est toutefois resté le premier adjoint au maire de la commune, François Ouzilleau. C’est avec ce dernier qu’il est récemment entré en campagne en vue des élections municipales. 

  • Agnès Pannier-Runacher, à Paris XVIe

Agnès Pannier-Runacher se présente aux élections municipales dans le XVIe arrondissement de Paris en soutien au candidat investi par la République En Marche. La secrétaire d’État auprès du ministre de l'Économie et des Finances figure donc sur la liste "Paris ensemble" menée par Hanna Sebbah dans le XVIe arrondissement.

  • Marlène Schiappa, à Paris XIVe

Marlène Schiappa a annoncé être candidate aux élections municipales dans le XIVe arrondissement de Paris pour soutenir le candidat investi par La République En Marche. La secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations figure en seconde position sur la liste "Paris ensemble" menée par Éric Azière dans le XIVe arrondissement. Elle a également affirmé sa volonté de rester au gouvernement.

Europe 1
Par Léa Beaudufe-Hamelin