Martine Aubry accuse Macron d'encourager la "mortifère opposition" entre justice sociale et écologie

  • A
  • A
© Sipa
Partagez sur :
La maire de Lille a dénoncé dans un communiqué "la politique injuste" de l'exécutif, au lendemain de la troisième journée de mobilisation des "gilets jaunes".

La maire socialiste de Lille Martine Aubry a dénoncé dimanche "la politique injuste" de l'exécutif, qui menace selon elle de faire prospérer "la mortifère opposition" entre "justice sociale" et "transition écologique".

"Ce sont les plus modestes et les plus fragiles qui subissent". "Rien ne serait pire que de laisser prospérer une mortifère opposition entre justice sociale et transition écologique. Je suis convaincue que l'un ne pourra jamais aller sans l'autre, d'autant plus que ce sont les plus modestes et les plus fragiles qui subissent, et subiront encore plus si nous ne faisons rien, les conséquences du dérèglement climatique", a déclaré Martine Aubry dans un communiqué publié après une nouvelle journée nationale de mobilisation des "gilets jaunes", marquée des violences et dégradations à Paris.

 

"Une crise durable du pouvoir d'achat". Le pays "fait face à une crise durable du pouvoir d'achat", que "la politique économique, sociale et fiscale de l'exécutif n'a fait qu'amplifier", a ajouté l'ancienne patronne du Parti socialiste en pointant du doigt le gel des pensions, l'augmentation de la CSG, la baisse des APL et la suppression de l'ISF. L'ex-ministre, qui condamne "les violences inacceptables" de samedi, exhorte le gouvernement "à ne pas choisir la politique du pire et du pourrissement, qui mènerait à coup sûr notre pays vers de sombres horizons".