Manifestation des gilets jaunes aux Galeries Lafayette : "Pour acheter un bracelet, il faut cinq Smic !"

, modifié à
  • A
  • A
gilets jaunes galeries lafayette 28 septembre 2019 ( 2000x1000) AFP 1:30
La manifestation du 28 septembre, devant les mêmes Galeries Lafayette, avait mobilisé plus de Gilets jaunes © Zakaria ABDELKAFI / AFP
Partagez sur :
Après la journée de mobilisation de samedi, quelques Gilets jaunes se sont mobilisés dimanche à Paris. Ils étaient environ 200 aux Halles tandis qu'a eu lieu une action symbolique boulevard Haussmann, aux Galeries Lafayette.
REPORTAGE

Nouvelle journée de mobilisation des Gilets jaunes, dimanche à Paris. Ils s’étaient donné rendez-vous discrètement sur un quai de métro et ont réussi, peu avant 13 heures, à déjouer la sécurité pour parvenir jusqu’au 3ème étage des Galeries Lafayette. Là, ils ont entonné des chants d'anniversaire pour les 1 an du mouvement et, surtout, ont déployé une banderole au slogan anticapitaliste. 

C’était le symbole de l’action du jour, explique Erico : "La grande consommation, c’est les Galeries Lafayette !" Anaïs, Gilet jaune présente elle aussi aux Galeries Lafayette, s'insurge : "Pour acheter un bracelet, il y a besoin de 5 Smic ! Le but, c’était d’occuper pour montrer qu’on n'en peut plus de ce monde-là. On n'en peut plus que des gens viennent là et dépensent en un après-midi ce que d'autres mettent 6 mois à gagner."

Aucun incident mais 135 euros d'amende pour les manifestants

Erico conclut : "Il y a des riches qui s’enrichissent encore plus et les entreprises gagnent de plus en plus alors que la classe la plus pauvre et la classe moyenne deviennent de plus en plus pauvres." La manifestation s'est déroulée dans le calme : ni casse, ni clients ou salariés bousculés.

Après quelques minutes à peine à l'intérieur, le service de sécurité a évacué Gilets jaunes et journalistes, confisquant même certains téléphones pour éviter que des images tournent en boucle sur les réseaux sociaux. Dehors, les CRS ont procédé aux interpellations : une amende 135 euros par personne pour manifestation non déclarée. Par crainte d’un retour des manifestants, la direction des Galeries Lafayette a décidé de fermer le magasin jusqu’à lundi matin.

Europe 1
Par Théo Maneval