Manifestation des "gilets jaunes" à Paris : "Il n'a jamais été prévu de faire intervenir l'armée", assure Florence Parly

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
La ministre Florence Parly a assuré lundi matin au micro d'Audrey Crespo-Mara que l'armée n'avait jamais été incluse au dispositif de maintien de l'ordre, samedi lors de l'Acte 4 de la mobilisation des "gilets jaunes" à Paris.
INTERVIEW

136.000 "gilets jaunes" ont manifesté samedi dans toute la France, plus de 320 personnes ont été blessées, et près de 2.000 ont été interpellées. Comme le samedi précédent, plusieurs quartiers parisiens ont subi de nombreux dégâts. Pour autant, "il n'a jamais été prévu de faire intervenir l'armée", a indiqué Florence Parly au micro d'Audrey Crespo-Mara, lundi matin sur Europe 1.

"La menace était malheureusement très élevée". "Nous avons un dispositif qui permet à l'armée d'être présente sur le territoire national pour faire la lutte anti-terrorisme. Mais l'armée n'est ni faite, ni entraînée, ni équipée pour réaliser du maintien de l'ordre", souligne la ministre. Anticipant une vague de violences, l'Elysée avait annoncé qu'un noyau dur de plusieurs milliers de personnes allait se rendre à Paris samedi "pour casser ou pour tuer". Pour Florence Parly, la mise en garde n'était pas exagérée. "La menace était malheureusement très élevée. Si ces avertissements n'avaient pas été donnés, la violence aurait probablement été plus forte", estime-t-elle.

>> De 7h à 9h, c'est deux heures d'info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici