LR : Wauquiez limoge Calmels après ses critiques, Jean Leonetti la remplace

, modifié à
  • A
  • A
Virginie Calmels a ouvertement critiqué le président LR dimanche.
Virginie Calmels a ouvertement critiqué le président LR dimanche. © NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :
Le président des Républicains Laurent Wauquiez a limogé dimanche la numéro 2 du parti, Virginie Calmels, après ses critiques. Jean Leonetti la remplace à la direction. 

Nouvelle crise au sommet des Républicains : le président du parti Laurent Wauquiez a mis fin aux fonctions de la vice-présidente déléguée Virginie Calmels, en conflit ouvert avec lui, et a nommé à sa place l'ancien ministre Jean Leonetti. "La dérive continue dans le jeu personnel, ce n'était plus acceptable. Quand on est membre de l'équipe dirigeante, on ne peut pas tirer chaque jour contre son camp", a fait valoir à l'AFP dimanche soir une source dans l'entourage de Laurent Wauquiez. 

Wauquiez "veut imposer sa seule ligne". Cette décision met un terme à deux semaines de conflit ouvert entre le patron des Républicains et sa numéro 2. Virginie Calmels avait réitéré ses critiques dans un entretien accordé dimanche au Parisien, dans lequel elle jugeait que le président de LR semblait être "uniquement là pour défendre sa propre ligne". Depuis l'élection de Laurent Wauquiez à la tête de LR, "il démontre au fur et à mesure des jours qui passent qu'il semble uniquement là pour défendre sa propre ligne", déplorait Virginie Calmels dans cette interview. "Il estime qu'il doit son élection qu'à sa seule présence, je ne partage pas cette vision", condamne-t-elle encore. "Il veut imposer sa seule ligne, mais je ne crois pas que ce soit le bon message", martèle cette libérale convaincue, qui "ne veut pas d'une droite qui se rétrécit" et se déporte vers les extrêmes.

Tract "anxiogène" et réunion houleuse. La numéro 2 de LR avait déjà critiqué il y a quelques jours la diffusion sans concertation d'un tract LR, intitulé "Pour que la France reste la France", distribué le week-end dernier lors d'une opération de mobilisation, qu'elle avait jugée "anxiogène". Elle avait évoqué un "dysfonctionnement" au sommet du parti. L'ancienne directrice générale d'Endemol monde avait réitéré sa position mardi lors d'une réunion de direction houleuse. Première adjointe d'Alain Juppé à Bordeaux, Virginie Calmels avait rejoint Laurent Wauquiez à l'été 2017, lors de sa campagne pour la présidence du parti.

Dans un tweet dimanche soir, Alain Juppé a apporté son soutien à Virginie Calmels, arguant qu'elle "a des convictions" et "du courage" :

Leonetti la remplace dans ses fonctions. Ancien ministre délégué aux Affaires européennes et actuel maire d'Antibes dans les Alpes-Maritimes, Jean Leonetti est nommé vice-président délégué du parti, en place de Virginie Calmels, ont confirmé Les Républicains dans un tweet : 

Après l'élection de Laurent Wauquiez, Jean Leonetti était devenu président du Conseil national, sorte de parlement du parti. Il préside également le Conseil des sensibilités, instance récemment créée par LR. Son nom circule pour la tête de liste LR aux élections européennes de 2019, alors qu'un nombre grandissant de responsables, dont Nicolas Sarkozy, plaident pour que Laurent Wauquiez conduise lui-même la liste.