Marche contre l'antisémitisme : "La volonté gouvernementale est d'être présent", assure le ministre Marc Fesneau

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invité de la matinale d'Europe 1, lundi, le ministre chargé des Relations avec le Parlement Marc Fesneau a affirmé qu'il fallait "une image forte" de l'exécutif contre l'antisémitisme, mardi.
INTERVIEW

Mardi, 14 partis politiques ont appelé à une grande marche contre l'antisémitisme après plusieurs actes caractérisés ces dernières semaines : croix gammées taguées sur des boîtes aux lettres à l'effigie de Simone Veil, agression d'Alain Finkielkraut par des "gilets jaunes"… Pour le ministre chargé des Relations avec le Parlement Marc Fesneau, "la volonté gouvernementale est d'être présent" à cette marche, a-t-il assuré sur Europe 1, lundi.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Une affaire de la société française". "C'est la responsabilité des ministres, de l'exécutif et des parlementaires que de s'y rendre", a-t-il indiqué au micro d'Audrey Crespo-Mara, afin de "marquer l'unité nationale derrière des faits incroyables". 

"Il faut qu'on ait une image forte", a indiqué le ministre, pour "mettre un coup d'arrêt à ces éléments-là", alors que le nombre d'actes antisémites a fortement augmenté en 2018. "C'est une affaire de la société française qui doit se défendre contre ceux qui font défaut à ce qu'est la France." Quant à l'éventuelle participation du Premier ministre et du président de la République, le ministre MoDem a botté en touche : "C'est eux qui détermineront leur choix, ce n'est pas à moi de le dire."