Les éoliennes sont "un drame pour l’environnement", estime Jordan Bardella

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Alors que son parti lance une campagne "Stop éoliennes", la tête de la liste RN pour les européennes estime dimanche du Grand Rendez-vous qu'elles sont "extrêmement nocives" pour la santé des riverains.
INTERVIEW

Le Rassemblement national a lancé samedi en Bretagne un mouvement "Stop éoliennes". Le parti de Marine Le Pen réclame un "moratoire sur l’éolien", mettant notamment en avant le côté le côté inesthétique de ces éoliennes, qui "défigureraient nos paysages français". "Elles sont un drame pour l’environnement", soutient Jordan Bardella, tête de liste RN pour les européennes, dimanche au micro du Grand Rendez-vous sur Europe 1.

"Une pollution sonore et visuelle"

"Toutes les habitations qui sont autour […] sont invendables parce que ça fait énormément de bruit, ça crée une pollution sonore et visuelle, une pollution pour la santé aussi parce que les ondes qui sont dégagées sont extrêmement nocives", assure le candidat, estimant que le nucléaire "en tout cas est une énergie propre".

"On a supprimé les commissions d’enquête publique là-dessus pour faire fi de l’avis des populations et des Français", s’agace encore Jordan Bardella, qui pointe également le coût de tels équipements. "Lorsqu’elles ne tournent pas, elles coûtent beaucoup d’argent, et lorsqu'elles tournent trop, quand il y a trop de vent, elles nous font perdre de l’argent", s’agace-t-il.

"Le 14 mars, ont a perdu 11 millions d’euros parce qu’ils y avait tellement de vent que les éoliennes ont tourné, l’énergie n’était pas stockable et on a dû vendre notre surplus à bas coût", rapporte encore Jordan Bardella. Ce jour-là, à 14h30, la France a battu son record de production éolienne, a indiqué RTE, le transporteur d’électricité, dans un communiqué. Le parc éolien a alors représenté 18% de la production d’électricité en France, se plaçant en deuxième position juste après le nucléaire.

"Il y a d’autres choix en matière écologique"

"Il y a d’autres choix en matière écologique : investir dans l’hydrogène, développer les énergies maritimes", conclut ce proche de Marine Le Pen, invoquant notamment l’importance de la façade maritime française.

Europe 1
Par Romain David