ÉDITO - La démission de Sylvain Fort, plume d'Emmanuel Macron, prélude à une série de départs autour du président

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Le directeur de la communication et de la presse du président dit vouloir notamment consacrer plus de temps à sa famille. Sa démission devrait être suivie dans les prochains mois par une série de départs chez les Macroniens de la première heure, révèle notre éditorialiste Michaël Darmon.
L'AVIS DE

Sylvain Fort, le directeur de la communication et de la presse d'Emmanuel Macron, va démissionner fin janvier, quittant un poste qu'il juge lui-même chronophage. Et ce n'est que le prélude à un renouvellement d'ampleur à venir dans le premier cercle des Macroniens, comme le révèle jeudi notre éditorialiste Michaël Darmon. 

"Sa plume s’envole loin de l'Elysée. Sylvain Fort, le directeur de la communication et de la presse d'Emmanuel Macron, va quitter ses fonctions d'ici la fin du mois. 'Je souhaite m'orienter vers d'autres projets professionnels et personnels, et surtout consacrer du temps à ma famille', a fait savoir cet ancien professeur. Très proche du président de la République, il avait d'abord refusé le poste, le jugeant trop chronophage. Le départ de ce conseiller du premier cercle annonce d’autres mouvements prévus au sein de l’équipe de l'Elysée qui, durant les premiers mois de 2019, va connaître un renouvellement d'ampleur.

Une décision irrévocable. Emmanuel Macron a eu du mal à accepter la décision de Sylvain Fort. Mercredi soir tard, le président de la République appelait des amis pour leur demander de convaincre son collaborateur de revenir sur sa décision. Mais l’homme aux 300 discours écrits depuis le début du mandat a pris une décision irrévocable pour des raisons qui, certes, sont respectables mais qui n'expliquent pas tout.

En osmose avec le président. Il faut savoir que Sylvain Fort a rejoint Emmanuel Macron dès le début de la campagne, avec un profil atypique. Ses champs d’expertise et ses passions, très diverses, en font un spécialiste de l’opéra, fin germaniste et exégète d'Antoine de Saint-Exupéry. En osmose intellectuelle avec Emmanuel Macron au sommet de l'Etat, ils ont bâti une sorte de France idéale à travers les mots.

Les trois discours marquants écrits par Sylvain Fort et Emmanuel Macron resteront certainement ceux consacrés au colonel Beltrame, aux catholiques de France et à Johnny Hallyday. La face B : Sylvain Fort, obligé par son patron de chapeauter la communication, devait fréquenter un monde médiatique qu’il exècre. Disons le simplement : Sylvain Fort déteste les journalistes.

Le premier cercle se déplume. Prochain sur le départ : Ismaël Emelien le conseiller spécial du président, qui a déjà demandé depuis un certain temps à partir. D’autres conseillers moins connus ont déjà quitté le navire, comme le conseiller parlementaire Stéphane Séjourné, qui va s’occuper de la campagne européenne, ou comme la conseillère Moyen-Orient du président.

Ce remaniement au cœur de la machine élyséenne est tout sauf anodin. Il concernera aussi le plus haut niveau. À court ou moyen terme, il est même question du départ d'Alexis Kohler le secrétaire général de l'Elysée, clef de voûte du système présidentiel".

Europe 1
Par Michaël Darmon